Liens commerciaux

0
Au cours de son point de presse de ce mardi 2 juillet 2019 à Bunia dans la province de l'Ituri, le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, répondant à une question lui posée au sujet de la proposition de Martin Fayulu Madidi de mettre en place le Haut Conseil National des Réformes Institutionnelles, "HCNRI", a indiqué que cela n'est pas important.

"Les réformes ont des endroits pour être discutées. Fayulu est un élu. En allant au parlement, il peut amener ce projet. Nous sommes en démocratie. Nous avons aussi la possibilité de refuser ou d’accepter ces propositions. Je ne vois pas l’utilité. Dans mon message du 30 juin, j’ai parlé des réformes, sans dire si je vais l’accorder à un individu. Moi, je ne vois pas l’utilité d’une autre institution", a dit Félix Tshisekedi.

Cependant, le président de la République a réaffirmé sa politique de réconciliation et est resté ouvert à un dialogue quo cadre avec cet objectif.

Pour rappel, l'opposant Martin Fayulu Madidi propose la création d'une institution dénommée Haut Conseil National des Réformes Institutionnelles (HCNRI).



Le président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement entend en outre diriger cette institution, afin de sortir le pays de la crise issue de l'élection présidentielle du 30 décembre dernier selon la coalition politique LAMUKA qui considère que c'est Martin Fayulu qui en était le vainqueur.

Lors de sa prestation de serment le 24 janvier, Félix Tshisekedi avait tendu sa main à Martin Fayulu arrivé deuxième à la présidentielle.
Ce dernier avait qualifié cette main tendue de ''sale''.

Aujourd'hui, il est prêt à saisir cette main ''sale'', sauf qu'elle est moins disponible qu'avant.
7sur7.cd
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top