Liens commerciaux

0

Au retour du sommet de la SADC ce dimanche 16 août, le président de la République Félix Tshisekedi a sévèrement apostrophé le Gouverneur Gentiny Ngobila à l’aéroport de Ndjili à propos des nominations et permutations des bourgmestres apprends-t-on des sources dignes de foi.
Des nominations et permutations dont l’arrêté a été démenti après des fortes pressions venues de la société civile et des forces vives de la nation. Tous à l’unanimité accusent Gentiny Ngobila d’avoir outrepassé ses prérogatives.
C’est l’ACAJ de Georges Kapiamba qui la première monte au créneau: « L’ACAJ va demander formellement au gouverneur de la ville de Kinshasa de revenir sur son arrêté car il n’en a pas de compétence légale. Seul le ministre de l’intérieur peut nommer les bourgmestres à titre provisoire », déclare sur son compte Twitter Georges Kapiamba.
Elle sera suivi par l’Eglise du Christ au Congo qui menace de saisir le conseil d’État en vue de l’annulation de cet arrêté « irrégulier et inconstitutionnel »Ngobila va faire un rétropédalage. Son cabinet assure que cet « arrêté est un faux ». Et ce, après trois jours de silence radio malgré les remous provoqués par cet arrêté au sein de l’opinion publique.

Comment en est on arrivé là ?

Le 16 août dans la soirée, les bribes d’un nouvel arrêté de Gentiny Gobila nommant et permutant les bourgmestres de la ville de Kinshasa sont diffusées par les médias et les réseaux sociaux. Aussitôt la toile s’enflamme, les uns félicitant leurs frères promus et d’autres fustigeant une violation de la constitution.
Au siège de l’UDPS les combattants sont en liesse, certains d’entre eux ont été promu dont Guillaume Ilunga et Kabeya Punde Jacob des parlements debout respectivement nommés comme bourgmestre titulaire de Barumbu et adjoint de la N’sele. Il y a aussi la nomination de Augustin Mankesi Bikinda, president de la fédération de la Funa de la @Ljudps comme bourgmestre de la commune de Selembao.

Ces promus ont reçu un standing ovation le samedi 17 août dernier lorsqu’ils ont été présentés par le secrétaire général de l’UDPS Augustin Kabuya au cours d’une matinée politique tenue au siège du parti à la 10e rue Limete. Un accueil chaleureux et triomphal leur fut réservé par des combattants surexcités.
On pouvait même entendre des allégeances au chef de l’Etat du genre: « Merci au chef de l’Etat de faire confiance aux fils maisons» ou encore: ” Merci Félix, la jeunesse de L’UDPS ne te decevra jamais.”
Une manière pour les combattants de féliciter leurs camarades d’être restés fidèles à l’idéologie du parti.
L’occasion faisant le larron, Augustin Kabuya en profite pour montrer au public qu’il contrôle la situation et ne roule que pour l’intérêt de la base contrairement à d’autres qui font des routines avec « fardes en mains à la cité de l’union africaine pour leurs propres intérêts ».
« Vous voyez ces trois ici, il y a un membre de ma famille ? C’était une surprise pour eux. Quand on me demandait les dossiers, je ne les avais pas informé. J’ai tout simplement transmis leurs dossiers. C’est seulement hier soir qu’ils ont su qu’ils sont devenus leurs excellences, à la surprise générale de tous », a-t-il déclaré devant les combattants.






Et de poursuivre : « J’ai dit au président de la République que je ne serai pas au gouvernement. Je préfère rester avec les combattants. Je vous connais tous un à un. En cas d’opportunité, je saurai qui envoyer ».

Augustin Kabuya a-t-il été roulé dans la farine?

Est il que si Gentiny Ngobila a commis une bourde, Et qu’il aurait entraîné le SG de l’UDPS dans cette mascarade, alors on doit tirer sur les deux.
Le SG de l’UDPS est en effet entouré des juristes capables de déceler une arnaque juridico-administrative, et au demeurant, par conséquent, ne devrait pas y participer, personnellement ou le parti au travers lui.

Nous savons tous que lorsque lorsque l’ancien Gouverneur de Mayi Ndombe avait pris cette malencontreuse décision, des listes ont circulé, et il ressort clairement que l”UDPS avait aussi envoyé ses noms” si l’on en croit les propos de Augustin Kabuya, son SG.

C’est seulement lorsque le pot aux roses commencait à sentir mauvais que les uns et les autres se sont retractés, soit en démentant, soit en se dérobant.

La plus grande honte est que les instances de l’UDPS aient cautionné une telle immonde forfaiture.

Du côté du FCC, la joie fut un peu modérée d’autant plus que tous les anciens bourgmestres sont déjà FCCiens.
Rossy Kiwa et Jean Nsaka de la ligue des des jeunes du PPRD ont été nommés respectivement bourgmestre de Kinshasa et Lemba à la grande joie des bérets rouges.

Même si officiellement, le Secrétaire permanent du PPRD s’est ressaisi à la suite du rétropédalage de l’un des co-fondateurs de son parti Gentiny Ngobila, les faits sont bel et bien là.






Est il que le Directeur de cabinet du Gouverneur de Kinshasa a annoncé la sortie prochaine d’une nouvelle liste de permutation et de remplacement des bourgmestres devenus députés ou sénateurs.

Ce qui constitue pour l’opinion, une manière pour le remplaçant de Kumbuta de mettre de la plâtre dans la bourde précédemment créée.
Ce dernier a son temps n’avait-il pas nommé Anto Longange comme bourgmestre de Bandalungwa?

Comme l’a si bien dit India Omari, un cadre du PPRD et communicateur du FCC: “pour les gens du PPRD, je vous annonce que le Dircab n’a utilisé qu’un langage diplomatique, ce mardi 20 août 2019, tous vont rejoindre calmement leurs bureaux et lorsque le Gouvernement va sortir, les gens vont plus s’interesser au gouvernement et les nsaka vont travailler en toute quiétude,” a-t-il écrit sur son whatsap.

Le mieux à faire pour Gentiny Ngobila est de joindre aux actes cette parole du député national Lubaya Claudel André: ” Monsieur le gouverneur, l’État n’est pas votre jouet”.

Thierry Mfundu
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top