Liens commerciaux

0





Des politiciens rd-congolais savent faire rire les gens, jusqu’à casser les côtes.
L’ex rebelle RDCN, puis M23, Roger Lumbala est de cette race-là.
Contre toute attente, Lumbala qui a été président de toute une République de Bafwasende ; ensuite ministre au rang presque de vice-président de la République sous 1+4 ; leader politique de premier cercle, est en train de caresser aujourd’hui, le minuscule poste de vice-ministre dans le prochain gouvernement.





En dépit de son rang de leader de premier cercle avec toutes les fonctions antérieures, Lumbala ne se gêne nullement de réclamer haut et fort ce petit portefeuille de vice-ministre aux tenants de l’APCO, -plate-forme politique- du premier ministre sortant, Bruno Tshibala Nzenze.
Lumbala menace même d’en venir aux coups si jamais son nom n’est pas repris sur la liste de l’APCO.
«Je veux tout casser, si jamais vous ne m’accordez ce vice ministère», a-t-il tapé du poing sur la table, lors d’une réunion de la plate-forme.


Il y a de quoi rire pour un Lumbala qui estime avoir tout donné pour que Félix Tshisekedi arrive là où il est aujourd’hui, et aussi pour avoir permis à Kabila de sortir par la grande porte, exiger comme gain, le minuscule poste de vice-ministre.


Face aux critiques, Roger Lumbala s’appuie sur le cas d’un ancien premier-ministre français, Alain Juppé, qui après avoir servi à la primature est revenu plus tard au gouvernement comme ministre.
Pour rappel, Roger Lumbala a cassé lui-même sa carrière politique, le jour où pour rentrer dans son propre pays, il a concédé des excuses à l’ex président de la République, Joseph Kabila, dont les services gardent encore la lettre des excuses de l’ex rebelle dans les tiroirs.
JOHN TSHINGOMBE LUKUSA
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top