Liens commerciaux

0
« La coopération ne s’est jamais arrêtée [entre la RDC et la Belgique] », affirme en exclusivité sur TOP CONGO FM, le Vice-Premier ministre belge et Ministre des finances, chargé de la lutte contre la fraude fiscale et ministre de la coopération au développement. Il reconnait qu’il « y a eu beaucoup de tensions entre les deux pays, à tort », pense-t-il.

« La Belgique n’a jamais quitté la RDC. On a toujours continué à travailler », souligne Alexander De Croo qui indique que « ce qu’on va décider ici c’est un programme de transition, qui continue ce qu’on fait pour l’instant dans trois domaines, la formation professionnelle, l’agriculture et les soins de santé ».

C’est au « pouvoir congolais de montrer qu’il y a une amélioration réelle pour la population congolaise, qu’on combat la corruption, que la situation sécuritaire s’améliore, que la vie des congolais s’améliore », poursuit le vice-Premier ministre et Ministre des finances belge.

C’est au nouveau gouvernement belge de réévaluer…

« En Belgique, on ne sait jamais quand un nouveau gouvernement sera là. Nous sommes aujourd’hui dans une situation d’affaires courantes mais j’espère que ça ne va pas durer trop longtemps », ironise Alexander Decroo qui précise aussi que « ça sera au prochain gouvernement belge d’établir un nouveau programme de coopération [avec la RDC] ».

Le Vice-Premier ministre belge considère qu’à l’étape actuelle, « nous donnons davantage de doute au nouveau Président qui doit ou qui peut montrer, chaque jour, chaque mois, que la vie des congolais s’améliore. Si on arrive à réaliser cela, je pense que la Belgique sera certainement partenaire ».

Les premiers pas des nouveaux rapports

Peu après l’annonce par le Vice-Premier ministre Alexander De Croo, le Président Félix Tshisekedi et le Premier ministre belge Charles Michel ont signé, ce même mardi, des mémorandums d’entente marquant le début du raffermissement des liens entre les deux pays.

Il s’agit de 3 lettres d’intention, et non pas d’accords entre les deux pays, qui portent sur la coopération entre les ministères des affaires étrangères, la coopération au développement et la coopération entre les ministères des finances belges et des affaires étrangères congolais, pour les régies financières de RDC.

La première lettre traite de « la reprise des contacts réguliers au plus haut niveau à travers des consultations annulés ou selon que de besoin des deux pays » tandisque l’objet de la deuxième est « la reprise de la cooperation au développement », sous conditions, a précisé le Vice-Premier ministre belge de la coopération au développement.

« La DGDA et la DGI devront bénéficier de la formation de leurs agents », précise la troisième lettre d’intention.




Top Congo
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top