Liens commerciaux

0
Monsieur Félix Tshisekedi déplace tout son cabinet pour son déplacement de Bruxelles !

Même les coiffeurs ne sont pas oubliés !


On compte les jours ensemble et le voyage de l’inconscient Félix Tshilombo et sa délégation de jouisseurs en Belgique, ressemble à un trafic de « Ngulu », personnes candidats à l’immigration clandestine.
La délégation de 51 personnes (jouisseurs ou Ngulus) qui accompagnent celui qui a battu le record du navigateur et explorateur Portugais de Fernand de Magellan, est impressionnant et laisse tout le monde sans voix.
Une question se pose à chaque instant, pourquoi autant de personnes inscrites sur le registre de ceux qui iront en Belgique 🇧🇪 où les combattants décident par ailleurs, de les accueillir avec la logistique digne d’un affrontement des altermondialistes contre le G7.
Si tout le monde souhaite percer le mystère de cette délation pléthorique présidentielle qui serait la vraie pompe à fric, c’est simplement, l’étendue du dégât financier colossale occasionné, compte tenu du rapport du Trésor Public qui ne cesse de tirer la sonnette d’alarme sur l’état catastrophique de la gestion financière des comptes de la présidence.
Chaque voyage présidentiel est un gouffre qui peut devenir et devient surtout une source d’enrichissement illicite qui devrait à juste titre alerter le parlement, les autorités de la république et la société civile.
Pourquoi depuis 219, période qui correspond à l’investiture, entrée en fonction et la durée de l’exercice du « président » de la république au demeurant nommé. On retrouve tout sur le Net, les documents officiels, plus étonnant, ceux classés, secret défense.
L’explication n’est pas bien loin, il y a une guerre intestine dans ce panier 🧺 à crabes 🦀 entre les proches de Félix Tshilombo, qui certains s’y retrouvent allègrement, et d’autres qui ne s’y retrouvent pas. Alors, ils balancent tout sur les réseaux sociaux, qui naturellement font le buzz avec des conséquences dramatiques pour cette présidence de bandits.
Cet ordre de mission de 10 jours est particulièrement abusif qui ne cadre pas avec gestion orthodoxique d’un voyage présidentiel, lorsqu’on sait combien la situation économique du pays est dans une précarité absolue.
Ces voyages à répétition de surcroît critiquable est la hauteur de l’escroquerie organisée pour s’enrichir illégalement.
Dans une vraie république, non bananière, une commission d’enquête devrait voir le jour, afin de déterminer les responsabilités de tout le monde, président y compris et de la manière dont le budget de la présidence est dilapidé sans retenue, dans un dévergondage fonctionnel inouï.
Hélas, il y’a l’absence de l’état en République Démocratique du Congo 🇨🇩
Roger Bongos
Journaliste d’investigation incorruptible proche du peuple et Expert des Nations Unies 🇺🇳 pour le climat



LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top