Liens commerciaux

0
Une information judiciaire vient d'être ouverte sur le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la Défense de la Belgique Didier Reynders.


Selon le quotidien Écho qui a relayé cette information, le chef de diplomatie belge a été chargé par un ex-agent de la Sûreté de l'Etat en avril dernier des infractions de corruption et blanchiment.

Il est concrètement accusé d'avoir touché des pots-de-vin sur plusieurs marchés publics et achats de l'Etat dont la construction de l'ambassade de la Belgique à Kinshasa.

Cet ex-agent de la Sûreté a par ailleurs dans ses allégations cité d'autres corrupteurs comme des marchands d'armes et un candidat à l'élection présidentielle congolaise.

Il a décrit les méthodes que Reynders et son homme de confiance auraient utilisées pour recevoir de l'argent et le blanchir.

Il cite, notamment, la vente à des prix surfaits d'œuvres d'art d'antiquités, des transactions immobilières suspectes et l'utilisation des sociétés-écrans.

Au terme de l’enquête préliminaire, le Parquet devra décider si les indices contre Reynders sont suffisants et si le dossier doit être transmis ou non au Parquet général de Bruxelles, compte tenu de la qualité de ministre de Didier Reynders.

Orly-Darel Ngiambukulu
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top