Liens commerciaux

0

En RDC, un député provincial de l’opposition est poursuivi pour diffamation et injures publiques. Mike Mukebayi a vu ses immunités levées par le bureau de l’Assemblée provinciale et devra répondre devant les juges. Au départ, il s’agit d’une simple affaire civile qui prend désormais une tournure politique.

Selon le président du Parlement provincial de Kinshasa, cette levée d'immunité a été prise à la demande du parquet de la Gombe. Mike Mukebayi fait l’objet de plusieurs plaintes, notamment pour diffamation et injures publiques, explique Godé Mpoyi, qui précise que diverses personnalités ont saisi la justice pour réparation.

Début juin, le député incriminé a été exclu de l’Assemblée provinciale pour une durée de douze mois, avec privation de rémunération. Pendant cette période, il lui a également été interdit de mettre ses pieds au siège de cette institution. Une décision que Mike Mukebayi dénonce et dit avoir attaqué au Conseil d’État.

Pour Mike Mukebayi, tout cela est une cabale politique orchestrée par Vital Kamerhe, directeur de cabinet du président de la République, et le numéro 1 de l’assemblée provinciale de Kinshasa qui dit-il « cherchent à me faire taire ». Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle a récemment tweeté « Qu’on arrête de harceler l’honorable Mukebayi ». Il dénonce l'instrumentalisation de la justice qui, selon lui, continue en RDC.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top