Liens commerciaux

0
Les députés victimes des arrêts de la Cour constitutionnelle promettent d’exécuter un plan B afin de revendiquer leur siège. Indigné, ce groupe de députés victimes des arrêts de superposition par la haute Cour congolaise a introduit un recours au comité des Droits de l’homme à Genève en Suisse pour parvenir à une meilleure solution.

Dans un point de presse organisé ce jeudi 17 octobre 2019, l’association congolaise d’accès à la justice (ACAJ) et les députés victimes des arrêts optent de travailler ensemble avec la justice pour trouver une solution politique.

Devant l’assistance, Louis d’or Balekelayi, porte-parole de ce groupe, s’est montré profondément déçu, mais se dit par ailleurs déterminé à aller au bout de leur revendication. « Nous revendiquons notre place parce que nous avons manqué 150 mille pour corrompre des juges ? », a fait-il observer.



Joe Kazumba
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top