Liens commerciaux

0
Le cardinal Fridolin Ambongo a dans son homélie de ce dimanche salué vivement la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement par le Président Félix Tshisekedi. C’est une disposition constitutionnelle, a-t-il souligné, que l’église appellait de tous ses vœux.

« Je salue et encourage avec grande joie cette décision du Chef de l’État de la mise en application concrète et complète de cette disposition constitutionnelle. C’est ce que l’église appelait de tout son vœu », a-t-il dit.

Cardinal Ambongo souhaite de ce fait que cette disposition soit encadrée par par des mesures concrètes « pour ne pas hypothéquer, il doit encadrer »

Et de poursuivre : «il faut assurer les investitures. Il faut assurer un salaire aux enseignants, le versement conséquent aux frais de fonctionnement. Il faut que la gratuité devienne une réalité. C’est une question de juste. Tout enseignant reconnu. Nous ne voulons pas que la gratuité produise des effets pervers ».

Se fondant sur les lectures du jour, le cardinal Ambongo a condamné les comportements de ceux qui se comportent comme des arrogants. Le successeur de Laurent Monsengwo a remercié particulièrement le Président de la République pour son soutien. Plusieurs personnalités politico-administratives ont pris part à cette célébration eucharistique.



Grevisse Tekilazaya
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top