Liens commerciaux

0
* La Feuille de route pour 2023 ne sera définie qu'à la suite de la lecture, par l'Autorité morale du FCC, des recommandations des travaux, renseigne Constant Mutamba, membre de la Conférence des présidents de la plateforme.
La plateforme politique Front commun pour le Congo (FCC), procédera ce dimanche 22 décembre, à la remise officielle des conclusions de sa retraite politique de Mbuela Lodge, à son Autorité morale et Chef de l'Etat honoraire Joseph Kabila. Ce sera au cours d'une cérémonie regroupant les membres de la Conférence des présidents et tous les élus du FCC. L'annonce a été faite hier jeudi sur Top Congo FM, par Constant Mutamba, membre de cette structure du FCC.
Même si le lieu de la manif n'a pas été révélé, d'aucuns pensent que la rencontre pourrait avoir lieu à la ferme de Kingakati, située à quelque 80 km du centre ville de Kinshasa. "C'est au cours de cette remise officielle que les résolutions, les recommandations issues des travaux de Mbuela Lodge seront connues. Il ne s'agira pas de la validation des résolutions des travaux de Mbuela Lodge, dans la mesure où l'Autorité morale de notre plateforme politique est sensé les ignorer. Il sera plutôt question de la remise officielle du rapport définitif contenant les résolutions et recommandations à l'Autorité morale qui, à son tour, devra assurément prendre le temps nécessaire de les retoucher et de nous rappeler pour des synthèses appropriées. Donc, la Feuille de route ne sera définie qu'à la suite de la lecture, par l'Autorité morale, des recommandations des travaux", explique Constant Mutamba.
A quoi auront donc servi ces recommandations, quand on sait que le FCC a une majorité confortable aussi bien au Parlement qu'au Gouvernement ? A cette question, Constant Mutamba y répond sans aller avec le dos de la cuillère. " Comme vous le savez, nous restons une force politique qui doit se gérer au quotidien, parce que la vocation de toute formation politique, c'est autant conquérir le pouvoir que le conserver le plus longtemps possible. Là, nous devons nous projeter dans le temps par rapport à 2023…quelles stratégies mettre en place pour conserver le minimum que nous avons aujourd'hui…", renchérit ce membre de la Conférence des présidents du FCC.
DEBRIEFER LE PROCESSUS ELECTORAL DE DECEMBRE 2018…
On rappelle que le principal objectif de la retraite politique du FCC, ouverte le mardi 26 novembre dernier à Mbuela Lodge à Kisantu dans le Kongo central, était d'évaluer la marche de la plateforme depuis sa création jusqu'à ce jour. Les participants avaient également la mission de débriefer l'ensemble du processus électoral et tirer les leçons de leur insuccès à la présidentielle du 30 décembre 2018. S'ajoutait à cela, l'évaluation mi-parcours, de l'état de santé de la coalition FCC-CACH au pouvoir.
A l'ouverture de travaux, Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC et ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila avait déclaré qu'en plus de principaux objectifs repris ci-dessus, les participants à cette grande matinée politique de quatre jours, avaient également la responsabilité de réfléchir sur l'encadrement des militants des partis politiques membres du FCC. Ce, dans le but de consolider les relations entre cette plateforme et son partenaire Cap pour le Changement (CACH).
Contextualisant leur retraite politique dans l'ex-province du Bas-Congo, Lambert Mende, ancien porte-parole du gouvernement sous le régime de Joseph Kabila, avait déclaré à l'ouverture des travaux, qu'il y avait nécessité de structurer cette famille (ndlr : FCC) qui a jusque-là, fonctionné de façon volontariste.
"C'est la mise en ordre d'une structure qui a fonctionné de manière plus ou moins volontariste jusqu'à présent. Les choses étant ce qu'elles sont, il y a une nécessité aujourd'hui de structurer cette volonté née d'une stratégie du président honoraire Joseph Kabila et qui nous a conduits à conquérir la majorité parlementaire grâce à laquelle nous sommes associés à la Majorité présidentielle pour diriger notre pays (…) ", avait soutenu l'homme à la rhétorique cicéronienne.
Et le lumumbiste Mende de renchérir: "Chaque chose a son temps. Ici, à Kisantu, nous sommes venus parler du FCC. Lorsque nous aurons fini d'analyser nos relations, nous informerons nos partenaires de CACH, pour lesquels nous avons le plus grand respect, des observations que nous aurons tirées de quelques mois que nous avons pu faire parce que nous sommes à l'aube d'une relation qui est appelée à durer pendant toute la mandature. En ce moment-là, eux et nous, allons nous rencontrer probablement sous un format comme celui-ci et nous mettrons à la disposition de la nation, les conclusions auxquelles nous serons parvenues ", avait soutenu le président national du parti Convention des Congolais unis (CCU).
Pour la petite histoire, les assises de Mbuela Lodge avaient été organisées dans un contexte de violences verbales et physiques entre le FCC et son partenaire CACH, via leurs militants et sympathisants respectifs. Joseph Kabila avait rejoint les participants aux travaux de cette retraite de sa famille politique le jeudi 28 novembre. Soit, à un jour de la clôture des assises. Grevisse KABREL
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top