Liens commerciaux

0
Au moins douze personnes ont été tuées dimanche 15 décembre dans la nuit, lors d’une nouvelle attaque des rebelles ougandais des ADF dans la localité de Kamango en chefferie de Watalinga (Nord-Kivu). Les sources de la société civile locale à Kamango renseignent que les rebelles ont fait incursion dans la localité de Kamango dans le quartier Majengo, autour de 22 heures, pour opérer.

D’après cette source, les ADF ont fait le porte-à-porte, tuant sur leur passage les civils trouvés dans leurs habitations. Le bilan provisoire fait état de 12 morts dont six femmes.

Parmi les victiles, cinq victimes ont été tuées par balles dans un bistrot au centre de Kamango.

La société civile signale également six blessés par balles parmi lesquels deux femmes qui reçoivent présentement des soins d’urgence à la base de la MONUSCO à Kamango.

Alertés, les FARDC et les Casques bleus de la MONUSCO ont, indique la société civile locale, poursuivi les assaillants qui se seraient retranchés vers la localité de Bundekelia, à l'ouest de KAMANGO d'où ils seraient venus.

Les populations ont vidé la localité de Kamango pour se rendre vers Nobili, village frontalier avec l'Ouganda.

Selon la société civile, ce dernier massacre de KAMANGO, porte à 213, le nombre de civils tués par les rebelles ougandais des ADF, en représailles aux offensives lancées par les FARDC depuis le 30 octobre 2019.

Lire aussi sur radiookapi.net:
Nord-Kivu : 20 civils tués par les ADF à Ndombi
Beni : les FARDC reprennent le contrôle du camp Kazaroho jadis occupé par les ADF
Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top