Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0


Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice(ACAJ) a alerté l’opinion, il y a peu, sur une enquête ouverte par le Parquet général près la Cour de cassation contre le président du conseil d’administration, le directeur général et le secrétaire général de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines). Dans la soirée de samedi 21 décembre, il rapporte de nouveaux détails.

Cette affaire qui fait objet de l’enquête judiciaire remonte à 2017. L’année qui signe les sanctions du Trésor américain contre la société Fleurette Mumi Holdings limited liée à l’homme d’affaires israélien Dan Gertler, aussi sanctionné, ensuite l’année durant laquelle les trois autorités de la Gecamines soutiennent avoir obtenu un prêt de 128 millions d’euros auprès de ladite société.
Près d’un an plus tard, en octobre 2018, une société appelée Ventora development est nouvellement créée avec 1000 dollars américains comme capital social. C’est elle qui en octobre de l’année en cours, étrangement, exige auprès de la Gecamines le remboursement du prêt concocté pourtant chez Fleurette Mumi Holdings limited, qui s’élève aujourd’hui à plus de 200 millions d’euros inclus des intérêts, renseigne ACAJ.

Les trois dirigeants de la Gecamines le PCA Albert Yuma, le DG Jacques Kamenga et le SG Ngele Masudi, vont s’abstenir d’empêcher par la procédure de défense, l’exécution de l’application du jugement rendu en novembre 2019 sous RAC 2478 par le Tribunal de commerce de Lubumbashi, obligeant la Gecamines à payer ce prêt à Ventora avec laquelle elle n’a jamais fait affaire, alors que cette entreprise minière de l’État congolais ait fait appel contre ce jugement.



« En réalité, il s’agit d’opérations de blanchiment des capitaux qui impliquent les trois dirigeants de la Gecamines et pour lesquelles ils sont recherchés par la justice », déduit Georges Kapiamba.

Qui recommande au procureur général près la Cour de cassation d’ordonner tous les actes d’instruction nécessaires, et en urgence le gel à titre conservatoire du compte bancaire de la Gécamines. Car, détaille-t-il, « la Gécamines ayant cédé une partie de ses concessions à la société Glencore, au sein de laquelle Dan Gertler était associé jusqu’à l’imposition des sanctions américaines, devra recevoir le paiement de 200 millions de dollars devant provenir incessamment de cette société. Afin d’éviter que cette somme soit saisie au bénéfice de la société Ventora ainsi que de toutes les autres personnes qui agissent dans l’ombre, le compte doit être gelé. »



Le responsable de la société Ventora Development est détenu de manière préventive depuis ce weekend à la prison centrale de Makala à Kinshasa, les trois dirigeants congolais de la Gecamines sont interdits de quitter le territoire national.



4pouvoir.cd
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top