Liens commerciaux

0
Éliane Bafeno n'est pas prête à faire des concessions pour un compromis à l'amiable avec le pasteur de l'église Cité Bethel, Moïse Mbiye dans le dossier se trouvant dans les mains de la justice qui les oppose.

C'est son avocat Me Jimmy Ngalasi qui l'a fait savoir à l'issue de l'instruction de ce mardi 4 février 2020 au Parquet près le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe.

"Ma cliente n'est pas favorable pour un arrangement à l'amiable. Elle a ses raisons personnelles. C'est un cas délicat, les pères religieux nous ont contacté, par respect à eux, s'il doit y avoir des rencontres allant dans le sens à réconcilier les deux parties, c'est leur travail. Mais, ma cliente n'est pas pour un quelconque arrangement", a-t-il affirmé.

Pour lui, les faits mis à charge de M. Mbiye par sa cliente sont "sérieux" et nécessitent que le coupable soit sanctionné par la justice.

D'où, dit-il, "nous évoluerons dans ce dossier jusqu'à ce que les responsabilités soient établies".

S'agissant de certaines supputations selon lesquelles E. Bafeno n'a pas les preuves pour appuyer ses accusations, Me Ngalasi a affirmé que sa cliente a ses pièces de conviction.

La première confrontation entre M. Mbiye, traduit en justice pour viol, avortements et autres infractions, et E. Bafeno a eu lieu ce lundi au Parquet près le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe. L'instruction va se poursuivre ce mercredi.

Merveil Molo
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top