Liens commerciaux

0
Sera-t-il remis en liberté provisoire ? Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi attend connaître son sort ce samedi 11 avril.

Le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC) est passé hier vendredi en chambre du conseil, tribunal de paix de Matete, pour la régularisation de sa détention.

Alors que ses avocats espèrent obtenir une remise en liberté provisoire ce samedi, CAS-INFO apprend des sources judiciaires que le ministère public reste opposé au fait de voir le directeur de cabinet du chef de l’État sortir « provisoirement » de la prison de Makala .

« Ses avocats ont introduit une demande de mise en liberté provisoire. Mais le ministère public s’y est opposé depuis hier. Les magistrats ont estimé qu’il est très tôt de le lui a accordé vu que les faits lui reprochés sont très graves », explique notre source qui a souhaité garder l’anonymat.

Selon la même source, « Vital Kamerhe doit d’abord passer en confrontation avec les exécuteurs des travaux des 100 jours qui l’ont cité dans leurs dépositions. »

Toutefois, le sort du leader de l’UNC est suspendu aux lèvres des juges.
Ecroué à Makala depuis le mercredi 08 avril, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi est soupçonné d’avoir détourné plusieurs dizaines de millions de dollars destinés aux travaux des 100 jours.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top