Liens commerciaux

0
Après 48h de siège, les forces de police congolaises ont lancé à Kinshasa, vendredi 24 avril 2020 avant-midi, un assaut contre le siège de la secte Bundu dia Kongo (BDK), cette intervention policière s’est soldée par l’arrestation de Né Mwanda Nsémi, Président et prophète autoproclamé du mouvement Bundu Dia Kongo(BDK).

L’assaut contre la résidence du leader Bundu Dia Kongo, intervient après l’échec de négociation diriger par le gouverneur du Kongo Central et autres responsables NeKongo avec Ne Mwanda Nsemi pour sa reddition sans affrontement.

Cet assaut a duré plus d’une heure pour réussir à interpeller l’ancien député Né Mwanda Nsémi qui refusait de se rendre à la police.

Il est reproché avec ses adeptes d’être à la base d’un mouvement insurrectionnel et tribal contre le non originaire de la province du Kongo-Central qui à couter la vie à une dizaine de personnes.





Lire aussi RDC – tension à Kisantu : Ne Muanda Nsemi demande à Félix Tshisekedi de dissoudre le parlement

Le leader du mouvement BDK, Ne Muanda Nsemi s’était autoproclamé Président de la République Démocratique du Congo en janvier 2020. Apparus dans différent vidéo défiant le Président de la République ou réclamant le payement de ses émoluments parlementaires tout au long de son absence

Lire aussi RDC: Ne Muanda Nsemi s’autoproclame président de la République et donne 72H à l’ex-chef De l’État Joseph Kabila de se choisir un pays d’exil



Redacation/L’INTERVIEW.CD
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top