Liens commerciaux

0










J’ai vu plusieurs vidéos des compatriotes se plaignant de voir les Baluba un peu partout dans les institutions. « Bango bamoni mboka oyo ekomi ya bango », ai-je lu à quelques reprises. Je comprends la frustration de certains sans la comprendre vraiment. Personnellement, je pense qu’il n’y a pas de problème à ce que les institutions soient peuplées de nos compatriotes du Kasaï, à partir du moment où ce sont des Congolais. Ce qui importe à mes yeux, c’est le travail. Le pays a besoin des gens compétents, rigoureux et intègres. Qu'ils soient originaires du Kasaï, du Bandundu, du Kivu ou de je ne sais où, cela importe peu.


Et puis la connerie n'est pas le propre des seuls Kasaïens. Examinez l'entourage de Joseph Kabila depuis 2001 et vous réaliserez que ceux qui ont détruit ce pays proviennent des quatre coins de la République à démocratiser...

Maintenant ce qui dérange aussi, c’est l’arrogance de certains compatriotes du Kasaï qui se permettent de narguer en disant : « Pouvoir oyo eza ya biso ». C’est de la bêtise. Quand on arrive au pouvoir dans les conditions qui sont celles de Félix, on se cherche des alliés, on cherche à gagner les coeurs et les esprits à la cause que l'on défend, on fait tout pour ne pas se mettre à dos la majorité de la population. « Pouvoir oyo eza ya biso », «Bokomesana», etc. Tout ce qu’une telle arrogance, de surcroît puérile, peut provoquer, ce sont des frustrations inutiles et le souhait de voir le pouvoir fantoche de Félix Tshisekedi se fracasser. Or son échec aura des répercussions sur le pays tout entier...

En fait, la plupart des soutiens Kasaïens de Félix ont attiré sur lui la colère des autres composantes de la population. Et lui-même ne s’est pas rendu service en ne s’entourant que de ses frères de tribu. Étant Kinois, il aurait dû s’inspirer de son défunt père qui s’était entouré des collaborateurs venus des quatre coins de la République, quand bien même la majorité était du Kasaï.









Le moins que l'on puisse dire, c'est que Félix Tshisekedi n’a pas été assez futé, et ses frères de tribu ne l’ont pas aidé non plus. Il ne faut pas se raconter des histoires : depuis son arrivée à la tête du pays, on observe une fracture importante entre les Kasaïens d’un côté et le reste des Congolais de l’autre. On ne s’en rend pas encore compte, mais c’est très grave. Pendant longtemps, on a entendu des cancres dire que « Muluba akoki kozwa pouvoir na mboka oyo te ». Et voilà que certains Kasaiens, par leur comportement idiot, sont en train de leur dire : « Bozalaki na bino na raison » ...

Chers compatriotes du Kasaï pro-Félix et ceux qui le soutiennent dans la bêtise en silence, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Le Congo appartient à toutes ses filles et à tous ses fils. Nasuki wana...

Patrick Mbeko
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top