Liens commerciaux

0



Lors de la cérémonie d'hommage aux militants tombés au cours de la marche du 09 juillet 2020, le président a.i de l'Union pour la démocratie et le Progrès Social (UDPS) a indiqué que le parti présidentiel n'a pas encore oublié les atrocités subies du régime passé. 

"Notre mémoire est loin de nous trahir. Nous n'avons pas oublié toutes les atrocités dont nous avons été sujets pendant ces 2 dernières décennies. Nous n'avons pas oublié que plusieurs des nos combattants ont été purement et simplement massacrés et enfouis comme des objets sans valeur a Kinshasa et en provinces. Nous n'avons pas oublié que beaucoup parmi nous ont injustement passé une partie de leur existence dans les cachots del'ANR et en prison parce qu'ils étaient identifiés membres de l'UDPS. Nous n'avons pas oublié que la dépouille de notre leader bien aimé a été pendant plus de deux ans contrainte en exil et privée des obsèques dignes de ce nom...", a déclaré Jean-Marc Kabund au siège du parti à Limete.

Pour l'ancien premier vice-président de l'Assemblée nationale "indigné, choqué et en colère", il est inadmissible que le pays enregistre encore des victimes pour une marche pacifique. 

"Notre parti et leurs dirigeants ne seront jamais les ennemis jurés d'une bande d'individus  ou d'une plateforme  politiques", a-t-il dit.

Par contre, poursuit-il, l'UDPS n'acceptera jamais au nom d'une quelconque coalition, que quiconque confonde la République et sa propriété privée et l'intéret général avec un groupe des partisans. 

Plusieurs centaines des militants du parti présidentiel ont fait le déplacement de la permanence du parti pour rendre hommages à leurs camarades  décédés le 09 juillet dernier.

Ange Makadi Ngoy

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top