0

 




La marche qu'a organisée l'Union pour la Nation Congolaise (UNC), ce vendredi 07 août 2020, s'est terminée à Bandalungwa sous l'encadrement de la police.

Aucun dérapage, ni incident n'a été enregistré tout le long du parcours de la marche. 

Cette marche qui avait débuté au siège du secrétariat de l'interfédéral de Kinshasa, a connu comme point de chute  
le rond point Moulaert dans la commune de Bandalungwa. C'est à ce niveau que la police avait bloqué les militants qui tentaient de rejoindre la prison centrale de Makala pour réclamer la libération de Vital Kamerhe. Même là, il n' y a eu aucun tir de gaz lacrymogènes, pas d'affrontement entre militants et  la police nationale. Tout s'est passé dans le calme. 

Les militants de l'UNC ont respecté les mesures sécuritaires d'encadrement édictées par les responsables de la police.

Il sied de rappeler que le gouverneur de Kinshasa n'avait pas pris acte de la tenue de cette marche. Il a évoqué un risque d'une contamination massive à la Covid-19.  Malgré cela, les cadres et militants de l'UNC ont décidé de marcher pour exprimer leur soutien à V. Kamerhe.

Signalons également que les enfants du directeur de cabinet du chef de l'État, ont pris part à ladite marche.

Roberto Tshahe

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top