0

 




Réunie ce lundi 24 août 2020, la Conférence des Présidents du Front Commun pour le Congo, FCC, note avec inquiétude l’exacerbation des tensions, depuis l’évacuation par les forces de l’ordre, d’un groupe de militants de L’UDPS qui opéraient depuis plusieurs mois dans la zone neutre dite « BILANGA » située au poste frontalier de KASUMBALESA, dans la province du Haut-Katanga.

C’est ce que l’on peut lire dans le communiqué du FCC fait à Kinshasa le 24 août 2020.

Le Front Commun pour le Congo condamne les violences verbales, physiques ainsi que les autres actes d’incivilité perpétrés dans cette zone stratégique par des militants qui comme assurés de leur impunité, entretiennent au vu et Su de tout le monde et de façon éhontée, un réseau de fraude douanière et de corruption préjudiciable à l’État.

Fortement attaché à l’autorité de l’État, pilier du bon fonctionnement de l’État de droit, le FCC appelle les autorités tant nationales que provinciales, ainsi que les responsables de L’UDPS, à prendre, toutes les mesures qui s’imposent pour y mettre un terme ; et invite les partis politiques à mieux encadrer leurs militants.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top