0

 





La sonnette d'alarme tirée par le ministre en charge de l'urbanisme et habitat sur la situation catastrophique au Camp Tshatshi où sont érigées les maisons préfabriquées a trouvé échos favorable. En effet, le gouvernement a décidé de la mise en place d'une commission d'experts pour étudier ce dossier afin de la poursuite effective de ces travaux. 

C'est le vice-premier ministre du budget, Jean-Baudoin Mayo, qui l'a fait savoir le mardi 27 octobre 2020 au terme d'une séance de travail présidée par le premier ministre, consacrée à l'évaluation du programme des 100 jours du chef de l'État dans son volet infrastructures routières et habitat. 

"Le ministre de l'urbanisme et habitat a présenté la situation des maisons préfabriquées au niveau du Camp Tshatshi qui sont sous la menace des pluies diluviennes. Il faudra donc viabiliser le site et effectuer urgemment certains travaux. Le collègue a rappelé qu'il y a encore d'autres maisons qui sont dans les conteneurs ici, au pays, et dans des ports à l'étranger notamment en Angola et en Tanzanie. Une commission d'experts sera mise en place pour passer partout où se trouvent ces maisons, évaluer la situation et faire rapport pour que le gouvernement décide de la poursuite de ces travaux et que le programme des 100 jours du président de la République continue à connaître sa concrétisation sur le terrain. Il faut dire à l'opinion que le gouvernement n'entend pas abandonner ce programme qui à terme, c'est vraiment un joyau pour le peuple congolais", a-t-il affirmé. 

S'agissant de la construction des saut-de-moutons à Kinshasa, le ministre Mayo a expliqué que les travaux de l'exécution de certains viaducs sont déjà arrivés à terme. Cependant, il a réitéré la détermination du gouvernement de mettre les moyens nécessaires afin que ces ouvrages soient enfin livrés au grand public. 

En vue d'épargner les populations des catastrophes dûes aux érosions, le ministre du budget a, en outre, précisé que le chef de l'exécutif a donné des instructions claires notamment aux ministres des travaux publics, des finances et responsables de régies financières pour que des dispositions idoines soient prises. 

Lors de sa visite au Camp Tshatshi le mois dernier, le ministre de l'urbanisme et habitat Pius Muabilu avait fait un constat amer de la situation des maisons préfabriquées. Par la même occasion, il avait alerté sur le risque de leur affaissement en cas d'une forte pluie. 


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top