0

 




En séjour à Brazzaville, capitale de la République du Congo, pour la célébration des 80 ans du Manifeste de Brazzaville, le président de la République démocratique du Congo s'est entretenu ce mardi 27 octobre 2020, avec la secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Les échanges entre Félix Tshisekedi et Louise Mushikiwabo ont tourné essentiellement autour des préparatifs des 9èmes Jeux de la Francophonie de 2022. 

Initialement prévus en 2021 en RDC, ces Jeux de la Francophonie ont été renvoyés au mois d'août 2022, suite à la pandémie de Covid-19 qui a impacté négativement l'économie nationale du pays de Félix Tshisekedi. 

Cependant, le Congo-Kinshasa a accumulé un grand retard dans la construction des infrastructures pour l'organisation de ces Jeux de la Francophonie.

Lors d'une conférence de presse tenue à Kinshasa le 5 octobre dernier, le président de l'Ordre National des Architectes (ONA) avait alerté sur le risque pour le pays de perdre ces jeux à cause de ce retard.

"Le Congo risque de perdre les jeux de la Francophonie à l'allure où nous sommes en train de partir. C'est un moment très interpellateur de façon que tous les acteurs se réveillent comme un seul homme pour gagner et avancer parce que le mois d'octobre, c'est un dead line pour nous au niveau du Congo", avait dit Brunel Joseph Gibale.

Il avait, de ce fait, appelé le gouvernement à décaisser les fonds pour permettre de construire ces infrastructures et ainsi être prêt pour les jeux. À l'en croire, il s'agit notamment de la construction de 23 immeubles (5000 chambres) pour les athlètes qui prendront part à ces jeux. 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top