0

 







Les membres de la société civile ont recommandé au président de la République de dissoudre le parlement. C’est le coordonnateur de la société civile du Congo, Christopher Ngoy qui l'a dit ce mardi 3 octobre après une rencontre avec Félix Tshisekedi au Palais de la Nation dans le cadre des consultations.

« Notre avis et que le malaise est vécu par toute la population, parce qu’au perchoir où il se trouve, s’il y a un malaise, ce sont les leviers qui activent tous les segments de la société qui y sont en souffrance. Et cette souffrance répercute sur le social, non seulement le politique. Et aujourd’hui, nous avons expliqué au président que la population, le souverain primaire ne se sent plus représenté par ses mandataires qui sont dans les institutions et qu’il faut penser très sérieusement à pouvoir restructurer et/ou reconfigurer l’assemblée nationale. Nous parlons de la dissolution du parlement qui est plus qu’inévitable. Nous lui avons remis la pétition de la société civile, qui a aujourd’hui enregistré plus de 96 Milles signatures », a dit Christopher Ngoy, coordonnateur de la société civile du Congo.

Les consultations ont débuté lundi au Palais de la nation. Ce mardi, 8 groupes composés des ONG des droits de l’homme, des syndicats d’enseignants, des avocats et des médecins sans oublier l’Union nationale de la presse du Congo sont au programme.

 

Le Chef de l’Etat a initié ces consultations après avoir constaté une crise persistante au sein de la coalition FCC-CACH. L’objectif pour lui, est d’aboutir à « l’union sacrée pour la nation ».

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top