0

 Ansi en ont décidé deux gouverneurs, celui de la province de l’ouest, au Rwanda, Alphonse Munyantwali et son collègue du sud-kivu, en RDC, Théo Ngwabidge. Le mercredi 11 novembre, cette décision est sortie d’une réunion organisée entre les deux hommes politiques. 

La raison : Soulager les habitants de deux pays qui se trouveraient bloqués par les restrictions dûes à la pandémie de Covid-19. C’est dans ce sens que l’option a été levée de faciliter, dans un premier temps, la tâche à quelques catégories des personnes. 

 “Ne seront autorisés à entrer dans nos territoires respectifs que les élèves, étudiants, enseignants, médecins et fonctionnaires résidants”, indique le communiqué final de cet entretien. Dans ce document, il est fait mention de deux titres de voyage que toute personne doit posséder pour traverser. C’est, entre autres, le passeport et le laisser-passer communément appelé “CEPGL”. Par ailleurs, des malades et points focaux des groupes des petits commerçants sont autorisés à traverser en toute quiétude. 

Tout se passera dans la stricte observance des gestes barrières.

Par Badibanga Poivre d’Arvor 
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top