0

  Avec un langage aisé , Patrick Mbeko , ce fin analyste de la politique Congolaise démontre noir sur blanc les faits qui rapprochent Félix Tshisekedi du Président Rwandais Paul Kagame. Plusieurs rencontres ont été engagées et multipliées entre ces deux personnalités qui ont par dessus le marché témoigné de nouveax sines de familiarité. 


 ” Denise Nyakeru Tshisekedi s’était rendue au Rwanda peu de temps après l’arrivée au pouvoir de son époux et qu’est-ce qui a été dit à son sujet à son départ du pays des mille collines; pourquoi le Rwanda a envoyé deux bataillons de ses forces spéciales à l’est du Congo, au moment même où Paul Kagame était reçu à Kinshasa par Felix Tshisekedi dans le cadre des obsèques de son père”, a-t-il révélé. Récemment,

 ” Félix Tshisekedi a envoyé des émissaires auprès de Paul Kagame pour lui faire un compte-rendu de la situation politique en RDC. Pour ce fin analyste de la politique Congolaise , cela devrait faire réfléchir ceux des Congolais qui ne comprennent pas encore pour qui roule le successeur de Joseph Kabila. Dans l’art illusoire du changement ! ” Comment peut-on attendre de Tshisekedi des changements en profondeur quand il roule pour le Rwanda et prouve, via l’affaire Minembwe, que son cœur bat pour la même cause que les Azarias Ruberwa de ce monde ? , s’est-il interrogé. 

 Patrick Mbeko reste très pessimiste quant au changement espéré sous Tshisekedi.” il faut que les Congolais comprennent que sous Félix Tshisekedi, il n’y aura pas de véritable justice pour les victimes congolaises du Rwanda, et ceux qui pensent que la question de Minembwe sera définitivement réglée sous ce régime peuvent toujours rêver”. 

 ” Bref. Avec ou sans le FCC, Félix Tshisekedi reste un problème, pour ne pas dire une menace, pour la stabilité et l’intégrité territoriale de la RDC à moyen et à long terme…”, a-t-il dit conclusion dans sa Tribune dont 24H.CD a exploité une séquence. Pour l’heure , le pays semble être suspendu à un point depuis l’avènement du nouveau régime, donneur de leçons hier. La crise artificiellement créée et qui secoue la coalition FCC-CACH détériore davantage le tissu économique , sécuritaire voire politique.

Par ATIBU Gédéon
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top