0


 Près de 40% des recettes ont disparu à la direction générale des recettes du Kwilu (DGRK), dans le territoire de Bagata pour l’exercice 2019.

Selon le rapport de la commission ad hoc de l’assemblée provinciale du Kwilu sur enquête dans les secteurs l’EPST, de la santé et de la DGRK, adopté mardi 3 novembre en plénière, seuls 60% ont été versés à la banque.

Ce rapport fait également état des frais illégaux exigés dans le secteur de l’enseignement et la justification irréelle des frais dans domaine de la santé.


D’après le président de cette commission, le député provincial Egide Wawende, pour toutes ces irrégularités, des poursuites sont promises à l’endroit des auteurs.

‘’Il faut retenir que la production est déférente de versement à la banque. Donc entre la perception et la banque, il y a une grande déperdition. 60% pour le cas sous-examen ont été versés à la banque et 40% entre les poches d’un individu. La commission a présenté ce rapport et la plénière l’a adopté pour que des poursuites soient engagées à l’endroit des contrevenants« , a-t-il indiqué.

Le député provincial, Egide Wawende, accusent les autorités de detournement :

« Dans notre constat, partant du ministre des finances, le directeur général, son adjoint et le chef d’antenne. Cette chaine là n’est pas propre. Et pour l’EPSP, la même chose aussi, la nomenclature fixée par la province n’est pas respectée dans la grande partie, les inspecteurs ajoutent d’autres frais connexes illicites, la plénière vient de prendre la décision pour que tous ces frais là ne puissent plus apparaitre. Du coté de santé, il y a beaucoup d’argent surtout des partenaires qui envoient l’argent, et cet argent est justifié sur papier, mais la réalité est tout à fait différente’’.

radio okapi


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top