0






C’est une mesure conservatoire prise par la Commission de censure.

La chanson «ingratitude» de l’artiste Tshiala Muana est frappée d’une interdiction provisoire par la Comission de censure.

Il s’agit d’une mesure conservatoire en attendant que l’artiste régularise sa situation, comme l’affirme Jean-Marie Kasamba, le Président provincial de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC)

« Il est demandé à tous les médias de Kinshasa et aux journalistes de ne pas exploiter ou diffuser la chanson « ingratitude », jusqu’ au visas express du comite national de censure », explique-t-il via un communiqué

Les sources proches de la Commission nationale de censure expliquent que la chanson ingratitude a été sanctionnée, non pas a cause de ses paroles mais plutôt parce que sa diffusion n’a pas été soumise à la censure de la Commission.

La chanteuse congolaise Tshiala Muana a lancé depuis ce samedi 14 novembre 2019 sur la toile l’extrait de son nouveau single intitulé  » ingratitude ».

A en croire ses proches, cette chanson ouvre la voix à son nouvel album dont la sortie officielle est prévue dans quelques jours en République Démocratique du Congo.

Dans  »Ingratitude », Tshiala Muana raconte l’histoire d’une douloureuse séparation amoureuse dans laquelle un homme quitte sa femme pour une autre sous une motion de trahison.

La femme exprime son désarroi et estime avoir été « usée » et jetée comme une épave. Ironie du sort,  »l’homme se fait lui aussi jeter par la nouvelle femme », explique Tshiala Muana qui invite à plus de respect d’engagement.

Cet extrait de la chanson est à la base d’une polémique sur les réseaux sociaux car étant accompagné d’une photo prise lors de la passation du pouvoir entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi.

Mais également le single de cette artiste proche du PPRD intervient dans un climat tendu entre les alliés au pouvoir à savoir le Front Commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le Changement (CACH).

« L’ingratitude ne paie pas dans la vie » insiste l’artiste Tshiala Muana.

Selon un analyste du Front Commun pour le Congo (FCC), cette chanson est une balle lancée à Félix Tshisekedi afin qu’il respecte ses engagements envers Joseph Kabila.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top