0






Le conseiller principal du Chef de l’Etat au Collège économie et finances, Marcellin Bilomba pointe du doigt la pension attribuée à l’ancien Président de la République, Joseph Kabila comme étant à la base des dépassements budgétaires imputés à la présidence de la République lors du dépôt par le ministre des Finances du rapport sur la Reddition des comptes 2019 à l’assemblée nationale où l’on a noté « des dépassements allant jusqu’à 14.000% au niveau de la présidence et un dépassement de 1.434 % au niveau de rémunération. 


Selon Marcellin Bilomba, « le Budget 2019 n’avait pas prévu, par exemple, (la prise en charge) du sénateur à vie avec des sommes exorbitantes que je citerai pas, bien que je les connais ».

Le conseiller principal du Chef de l’Etat au Collège économie et finances qui refuse de dévoiler l
ces chiffres, affirme que « ce qu’on donne au président de la République honoraire est de l’ordre de ce qu’on paie les DG des sociétés multinationales côtées en bourse, alors que la loi prévoit des sommes maudiques.

Marcelin Bilomba, invité du Magazine FACE-À-FACE sur TOP CONGO FM, estime que cette somme est tellement énorme que j’ai honte de le dire, pour un pays comme le nôtre où nous avons un faible niveau de mobilisation des ressources ».

Selon lui, il ne fait aucun doute, Joseph Kabila « a 2500 gardes, si pas plus au frais de la Présidence. Il est à la base d’une grosse partie » du dépassement budgétaire à la Présidence de la République.

Il exhorte les députés à revisiter la loi portant statut des anciens présidents de la République « afin de faire respirer la loi des finances ».

Alors que, rappelle-t-il, le Chef de l’Etat a hérité d’une ligne des dépenses telle que, arrivé au pouvoir, il devrait se déplacer… faire des voyages. Il n’a pas un avion. Il fallait le louer.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top