0

Alors que les consultations présidentielles tendent vers leur épilogue dans un texte d’indifférence formelle de la part du Front Commun pour le Congo, le président Kenyan, Uru Kenyata, a dépêché à Kinshasa, un émissaire, l’ancien ministre des affaires étrangères du Kenya. La mission de Steven Kalonzo Musyoka est de tenter de rapprocher Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, en vue de sortir le pays de la crise politique qui le secoue depuis quelques semaines. Il a échangé avec Fatshi au palais de la nation hier mardi, avant de se rendre à Kingakati rencontrer Joseph Kabila. Pour Félix Tshisekedi et son entourage, il est plus que temps de tourner la page de coalition FCC-CACH qui deux après, n’a pas fait évoluer le pays, au contraire rien que des disputes et conflits interminables. 



Le président tient à créer l’union sacrée de la nation avec probablement une majorité parlementaire qui lui est favorable pour parvenir à la réqualification de l’action gouvernementale qu’il souhaite. Mais le FCC voit cela comme une nouvelle tentative de violation de la constitution et y voit clairement l’envie du chef de l’Etat de pouvoir l’écarter de la scène politique. D’où les tentions se sont amplifiées au cours de ces derniers jours entre les deux coalisés.



  Joseph Kabila essaie par tous les moyens de ramener son partenaire sur le chemin l’accord, mais peut-être là une démarche désespérée car Félix Tshisekedi semble déjà passé à l’autre rive. Et la crise s’accentue, les les présidents africains et des diplomates européens accrédités en RDC tentent de mettre de l’eau au feu, réconcilier les deux patrons de la coalition en vue d’apaiser le climat politique au pays. Reste à savoir si cette nouvelle démarche, notamment celle du Kenya cité par le FCC comme l’un des parrains de l’accord va porter ses fruits. 

 Acturdc.com
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top