0

 





Le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a lancé, le 16 décembre, trois invitations. D’abord au Coordonnateur de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC) Ghislain Kikangala, puis à deux de ses directeurs des opérations, à savoir Nzanza Luzy et Bondekwe Bo.


Les trois devront se présenter tour à tour ce vendredi 18 décembre entre 13 et 15 heures au cabinet de l’Avocat Général Yves Mwepu Ilunga, chacun « pour une communication » le concernant.


D’un côté, l’APLC accuse Access Bank de blanchiment de capitaux. De l’autre côté,il est reproché aux deux directeurs des opérations de l’APLC d’avoir exigé et perçu illégalement un acompte de 30 000 sur une caution totale de 50 000 USD, auprès du Directeur Général de Access Bank RDC. 


Ce scandale avait été dénoncé par l’avocat de Access Bank qui avait qualifié de cavalières les procédures et méthodes de travail de l’APLC. Selon lui, ces procédures mettent la Banque en insécurité face à ses clients en rapport avec la divulgation des secrets professionnels, ne sécurisent pas l’investissement étranger en RDC et encore moins l’épargne des congolais.


Entre-temps, la Présidence République Démocratique Congo a annoncé à travers un communiqué qu’elle menait des investigations après ce scandale en vue de tirer au clair ces faits. Le même communiqué souligne que si les faits sont avérés, ils exposeront leurs auteurs à la rigueur de la loi.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top