0






Dans son adresse à la Nation ce dimanche 6 décembre 2020, le président de la République démocratique du Congo a annoncé la nomination prochaine d'un informateur qui aura pour mission d'identifier une nouvelle coalition majoritaire au niveau de l'Assemblée nationale.

"C’est avec cette nouvelle coalition que le Gouvernement qui sera mis en place au plus vite, conduira son action durant le reste du quinquennat, suivant Ma vision, dans le but de répondre aux aspirations du peuple", a dit le chef de l'État. 

Dans la foulée, Félix Tshisekedi brandit la menace de la dissolution de l'Assemblée nationale, au cas où l'informateur ne parvenait pas à identifier une nouvelle majorité parlementaire.

"Au cas contraire, fort de ce que les raisons de dissolution sont réunies en ce qu’il existe effectivement une crise persistante cristallisée notamment par le refus du parlement de soutenir certaines initiatives du Gouvernement comme ce fut le cas lors de la prestation du serment des membres de la Cour Constitutionnelle, j’userai des prérogatives constitutionnelles qui me sont reconnues, pour revenir vers vous, peuple souverain, et vous demander une majorité", a prévenu le chef de l'État.  

Par cette décision, Félix Tshisekedi met ainsi un terme à la coalition FCC-CACH, qui le liait jusqu'ici à son partenaire, l'ancien chef de l'État Joseph Kabila.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top