0


La crise politique au sein de la coalition au pouvoir FCC-CACH qui n’était qu’un malaise a pris des proportions très inquiétantes tendant , faute d’une intervention négociée vers une guerre civile.


Après les pétitions visant la déchéance du bureau Mabunda , a-t-on appris dans le milieu du Senat q’un groupe de 42 sénateurs environ seraient entrain d’initier aux aussi une pétition pour faire tomber Alexis Tambwe Mwamba à la tête de la chambre haute du parlement.

Selon les dernières nouvelles , après son adoption par l’Assemblée nationale le 3 décembre, la loi de finances de l’exercice 2021 qui devait être examinée mercredi et jeudi de cette semaine au sénat, en seconde lecture vient d’être repoussée à une date qui reste à préciser.

Le Chef de l’État a entrepris des contacts du 2 au 25 novembre avec les acteurs sociopolitiques en vue de déboucher sur une ” Union Sacrée ” qui aura pour mission de répondre aux défis majeurs étouffés par la coalition au pouvoir ” , a reconnu Félix Tshisekedi.

La République démocratique du Congo, immense pays instable au coeur de l’Afrique, s’enfonce dans la crise politique, matérialisée par des violences à l’intérieur du Parlement, au lendemain de l’annonce par le chef de l’Etat de la fin de la coalition au pouvoir.

Signe qui ne trompe pas: la communauté internationale s’inquiète de nouveau pour le pays, qui “ne peut pas se permettre une crise institutionnelle grave”, a prévenu l’émissaire de l’ONU6 pour la RDC, Leïla Zerrougui.



Par ATIBU Gédéon
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top