0






Le Groupe de 13 personnalités politiques et sociales signataires de l'appel du juillet dernier a, dans un point de presse tenu ce vendredi 18 décembre 2020 à Kinshasa, déclaré que l'Union sacrée de la Nation prônée par le président Tshisekedi, est une réponse institutionnelle à la recherche de consensus auquel il appelle depuis plusieurs mois.

"Le G13 souligne que l'avènement de l'Union sacrée de la Nation est une réponse institutionnelle a cette recherche de consensus où chacun doit dépasser les clivages politiques pour que dans un élan collectif, nous puissions faire tenir le pays", a déclaré Delly Sesanga pour le compte du G13.

D'après le G13, pour être au bénéfice suprême du peuple, l'Union sacrée de la Nation devra reposer sur les priorités sous forme d'engagement précis dans un agenda citoyen porté par tous, autour des priorités claires suivantes : 

- Les réformes institutionnelles et électorales dans la perceptive de la tenue effective des élections en 2023 ;

- Les réformes urgentes du secteur de la défense nationale et de la sécurité ;

- L'assainissement des finances publiques ainsi qu'une politique de relance économique après la Covid-19 ;

S'agissant de l'assemblée nationale, le Groupe de 13 recommande que le nouveau bureau puisse avoir le sens de l'État, un leadership compatible avec les enjeux de l'heure et les attentes du peuple congolais.

Abordant l'aspect lié à l'informateur, qui sera bientôt nommé par le président de la République, le G13 estime qu'il devra (informateur ndlr) faire preuve de dépassement dans son chef pour s'acquitter de sa charge en discutant avec tous les groupes en vue d'identifier la majorité parlementaire autour d'un cadre programmatique précis de gouvernement, basé sur l'agenda citoyen des réformes tel que dégagées au cours des différentes consultations.
 
Pour ce qui est du prochain gouvernement, le G13 appelle à privilégier un format d'austérité, réduit à 35 membres au maximum et compatible avec les mêmes ressources des finances publiques du pays. "Cette équipe doit être un gouvernement de mission visant à rencontrer les défis énormes de la RDC", a martelé Delly Sesanga.

Pour rappel, le G13 avait été reçu à deux reprises par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. La première fois, c'était au début des consultations qu'il avait entamées, et la dernière fois, c'était lors de la clôture de celles-ci.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top