0

 




Le Président du Bureau d’âge de l’Assemblée nationale s’est servi des mots forts pour répondre à l’affaire 12 millions de dollars américains sollicités par par son Bureau pour couvrir les dépenses de la session extraordinaire de janvier.

Christophe Mboso Nkodia a sur un ton dépréciatif rejette les allégations ” mensongères” du député François Nzekuye l’accusant d’être passé du simple au double dans les prévisions budgétaires de l’organisation d’une session extraordinaire.

” Il va s’expliquer devant la plénière. Il est malhonnête parce que depuis septembre, il y a eu augmentation des rémunérations et des frais de fonctionnement. Je n’ai rien inventé”, a-t-il indiqué.

Et Christophe Mboso fait une révélation sur les chiffres actuels de ce que vallent les activités de l’Assemblée Nationale : “Aujourd’hui, l’Assemblée Nationale reçoit 16 milliards des Francs congolais (soit 8 millions USD) et 12 Milliards (soit 6 millions) comme il a dit et cela se trouve dans les prévisions budgétaires. C’est malhonnête ce qu’il vous avance”, a-t-il dit en conclusion.

L’affaire 12 millions Usd a enflé les réseaux sociaux et faire jaser en République Démocratique du Congo.

Les uns optent pour un État modeste dans lequel le train de vie des Institutions serait drastiquement réduit et les autres estiment que cela est ” normal ” quand il s’agit d’une session extraordinaire dont la durée est d’un mois avec plusieurs matières arrêtées.

Et d’autres neutralistes invitent l’IGF à se saisir de ce dossier afin de supputer le budget réel des dépenses à engager au cours de cette session dite extraordinaire.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top