0


« L’arrestation et la mise en examen de Roger Lumbala est un pas important pour la justice internationale et la lutte contre l’impunité », a déclaré mardi 5 janvier 2021 à Bukavu (Sud-Kivu), Dr Denis Mukwege. Dans un communiqué dont une copie est parvenue à Radio Okapi, le prix Nobel congolais insiste sur le fait qu’il n’y aura pas de paix en République démocratique du Congo sans justice.


Denis Mukwege invite en outre d’autres Etats européens à suivre l’exemple de la France en initiant des procédures judiciaires similaires.

Le prix Nobel de la paix 2018 a salué l’engagement du parquet national antiterroriste de Paris pour avoir initié cette mise en examen.

En effet, cette mise en examen est une première prononcée dans le cadre d’une procédure judiciaire ouverte sur base du Rapport Mapping.

Pour Denis Denis Mukwege, l’impunité constitue l’une des causes principales de la perpétuation des massacres sur le territoire congolais dont le plus récent date de ce 1 er janvier 2021 où 16 personnes ont été sauvagement tuées à Beni au Nord-Kivu.


Le prix Nobel congolais qui a fait de la mise en lumière du rapport Mapping son cheval de bataille, espère que d’autres Etats européens vont pouvoir diligenter des procédures judiciaires similaires.

Le gynécologue congolais invite également en parallèle les Etats européens à soutenir l’Etat congolais pour initier un processus de justice transitionnelle, afin de garantir aux victimes leurs droits à la justice, à la vérité, à des réparations et à des garanties de non-répétition.

Roger Lumbala a été mis en examen  par le Parquet national antiterroriste (France) pour complicité de crimes contre l’humanité et de participation à un groupement formé en vue de la préparation des crimes contre l’humanité. Il a été placé en détention provisoire.

Radiookapi.net

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top