La Biennale de Luanda s’est ouverte samedi 27 novembre 2021 à Luanda, capitale de la République de l’Angola. Un forum panafricain de la promotion de la culture de la paix, qui pour cette édition, s’est tenu en virtuel et en présentiel. En sa qualité de président en exercice de l’Union Africaine (UA) Félix Tshisekedi a pris part, sous invitation du président angolais Joao Lourenço.

Félix Tshisekedi a lors de cette occasion, annoncé la tenue des grandes activités dans la capitale congolaise, en signe du combat pour la renaissance et la dignité de l’Afrique. « Le combat pour la Renaissance et la dignité africaine ne saurait s’arrêter aux frontières de nos pays, ou de notre continent. Il faut favoriser une interchangeabilité et une osmose culturelles ouvertes sur le monde, particulièrement entre africains d’ici et d’ailleurs. C’est ce qui féconde l’ouverture, dans un proche avenir à Kinshasa, de la maison de la culture africaine et afro-descendante, ainsi que le lancement du Festival panafricain de Kinshasa (FESPAKIN), de même que le Grand prix panafricain de la littérature » ,a-t-il déclaré.

Plusieurs personnalités ont assisté notamment le Président du Portugal Marcelo Suza, Joao Lourenco de l’Angola, Denis Sassou-N’guesso du Congo Brazzaville, Vila Nova de Sao Tome et Principe et Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de la République Démocratique du Congo.


Comme tous les intervenants, Félix Tshisekedi a venter cette initiative de l’Union Africaine, surtout, les forums qu’elle va abriter. « c’est dire combien j’apprécie hautement que notre biennale puisse abriter une multiplicité des forums notamment sur le dialogue inter-générationnel, sur l’engagement des femmes et des jeunes comme acteurs dans la prévention des conflits, sur la prise en compte du potentiel des océans et des effets du changement climatique. Même l’apport de la diaspora dans les transformations sociales, fort heureusement, n’a pas été négligée », a rappelé Félix Tshisekedi.

En panafricain, le chef de l’État congolais a rappelé ceux qui étaient au parterre les mots de l’ancien président angolais Agostino Neto pour l’Afrique, à qui il n’a pas tari des phrase élogieuses. « L’illustre Agostino Neto Kilamba président et poète nous invite à regarder l’Afrique avec les yeux du futur. Lui le chantre de la liberté de l’homme et de la fraternité humaine, lui le poète de l’espérance sacrée… »

Dans son allocution, le Président Joao Lourenco a expliqué la façon dont les arts et le patrimoine interagissent avec les conflits, la réconciliation et les efforts pour construire des sociétés plus pacifiques. Pour avoir vécu plusieurs décennies de guerre civile, son pays, l’Angola, est mieux indiqué pour témoigner sur l’importance de la paix, a dit le Président Joao Lourenco.

La Biennale de Luanda est un forum organisé en partenariat entre l’Unesco, le gouvernement de l’Angola et l’Union Africaine. Elle vise à promouvoir la prévention de la violence et la résolution des conflits, en encourageant les échanges culturels en Afrique, le dialogue entre les générations et la promotion de l’égalité des sexes.Cette édition de 2021 est la deuxième qui précède celle de l’année 2019.

Félix Tshisekedi est rentré à Kinshasa le même samedi dans la soirée. Dans sa délégation, il y avait le ministre de l’intégration régionale Didier Mazenga et de toute l’équipe du panel qui accompagne la mandature de la RDC à la tête de l’Union Africaine (UA).
Fiston Oleko
Geopolis Magazine

 

LIENS COMMERCIAUX

                                                    MAGAZINE HESHIMA                                                      HESHIMA MAGAZINE BIMESTRIEL № 21 , MAI 2021 / PRIX 10 $


 

Passez votre commande au N°+243 851 134 444, www.heshimardc.net 

Prix 10$

Point de vente : Psaro, City Market, Monishop, Memling.

Le magazine qui bat au rythme de l’actualité.

 
Top