0
Liens commerciaux

Les objectifs poursuivis par les uns et les autres dans la faune politique congolaise sont de plus en plus portés à la connaissance du grand public. S’il n’est plus de sophisme à présenter au peuple pour le convaincre, via le procédé du procès d’intentions, d’une certaine volonté de Joseph Kabila de changer la Constitution pour briguer un troisième mandat, il y a en revanche de plus en plus de preuve que l’alliance entre Katumbi et Tshisekedi s’est réalisée sur base d’un complot. Complot pour faire triompher la volonté néo-colonialiste en RDC, pour saper les efforts de paix et de stabilité qui se déploient dans le cadre du dialogue et pour instaurer une transition aux goûts du Rassemblement après le 19 décembre 2016.



C’est depuis le lundi 29 août 2016 que les ténors du Front national, FN, ont déposé la liste de leurs délégués au comité préparatoire et au dialogue. Le FN est une plateforme des Tshisekedistes qui claquent la porte du Rassemblement pour avoir remarqué la mainmise des gens à peine venus de la Majorité Présidentielle, MP. Allusion faite au G7 et à Moïse Katumbi. Déjà depuis le vendredi 6 août, ils étaient montés aux créneaux pour le dénoncer. Et, dans une récente conférence de presse, le Coordonnateur du FN, Pathy Katanga a annoncé la genèse de cette plateforme qui s’est assigné la finalité de « soutenir le Dialogue national conformément à l’Accord-cadre d’Addis Abeba et les résolutions subséquentes devant amener la RDC vers des élections démocratiques et apaisées ». Le FN est constitué de certains militants du mouvement Maï-Maï, de Convention nationale des démocrates pour un ordre nouveau, CONDOR, du RCD-N, du PRPR, de SET, de la DTP, de la Jeunesse du Front du peuple, de la Jeunesse Républicaine, JR, et de quelques animateurs de la Société civile. Sans contredis, l’osmose est en faveur du camp pro-dialogue aux frais du camp anti-dialogue.

Le Rassemblement créé pour servir Moïse Katumbi

Dans l’article « Jeune Afrique déballe Moïse Katumbi », nous avons expliqué comment ce dernier ne lésinait pas sur les moyens et sollicitait les services des Américains pour atteindre son objectif d’occuper la magistrature suprême à « la fin justifie les moyens ». Parallèlement à ces activités, le protagoniste a aussi créé l’Alternance pour la République, AR, achetant quelques leaders de la Dynamique de l’opposition, comme Franck Diongo, Olenga Nkoy, etc. AR est opérationnel depuis mai dernier. C’est en juin dernier du 7 au 8 qu’au terme du Conclave de Genval que le Rassemblement des forces sociales et politiques acquises au changement a été créé. A s’en tenir à plusieurs observateurs, le conclave a été convoqué après l’achat et la persuasion du Sphinx et l’UDPS familiale afin qu’ils marchent pour la cause des fils au Juif Soriano. Malgré les faux-fuyants rendus publics dans la déclaration politique du Rassemblement, les preuves que celui-ci a été créé pour servir le combat de Katumbi ont vite fait de parler d’elles. A son meeting du 31 juillet, le message clé d’Etienne Tshisekedi aura été la cessation des poursuites judiciaires contre Katumbi afin qu’il soit possible à ce dernier de revenir au pays pour se livrer à ses activités politiques. Parmi les conditions pour que le Rassemblement participe au Dialogue politique, la même exigence figure aussi.

Le FN sonne l’alerte

La preuve que le Rassemblement a été créé pour servir Katumbi, la marionnette attitrée des Occidentaux, a encore été apportée par Pathy Katanga. En effet, entre autres dires de ce dernier durant sa conférence de presse, « ce groupe est en quête de rétablir la suprématie de leur parentèle, afin de restaurer l’ordre colonial que nos parents avaient vaillamment combattu au prix du sang pour libérer notre pays de la mainmise de l’étranger ». Pour lui, « si nous en convenons que l’opposition est un état d’esprit, lorsque ceux qui vous ont toujours combattus viennent se joindre à vous pour mener ensemble un même combat, il faut un temps minimum d’observation pour vous rassurer qu’il ne s’agit pas d’infiltrés ou d’opportunistes en quête de se blanchir, parce que l’opposition n’est pas une blanchisserie ». La Coordonnateur du FN a vu juste parce que l’appartenance à l’opposition est devenue un argument pour se disculper face à toutes les bévues commises par des politicards qui intègrent l’opposition. De nombreux se donnent le culot de parler taisant leurs anciennes bévues comme si le fait d’appartenir à l’opposition les effaçait de la mémoire collective. Justifiant, sans débat de fond, tout le mal de la RDC par la faute au régime. Tshisekedi ne s’est pas donné le temps d’éprouver les nouveaux venus car ceux-ci l’ont acheté.

Plus intrigante encore est l’interrogation de Pathy Katanga. « Comment comprendre que ce groupe érige ses ennuis judiciaires en combat politique de l’opposition ? ». A prix d’argent, Moïse Katumbi en conflit avec la loi congolaise a obtenu que le Rassemblement érige en combat politique de l’opposition ses problèmes judiciaires. Le Rassemblement a ainsi fait de la cessation des poursuites judiciaires la condition de la fameuse décrispation de la situation politique actuelle pour qu’elle participe au Dialogue. Très malin !

Moïse Katumbi a vu le danger qu’il encourait avec les répercussions malencontreuses de son passé sur son présent et son avenir politiques. Il a compris avec ses collaborateurs qu’il fallait inventer un stratagème pour se débarrasser de ses poursuites judiciaires. Il a approché Etienne Tshisekedi, il l’a acheté et lui a fait des promesses, connaissant son rêve politique d’occuper la magistrature suprême. D’après ces promesses, il sied après avoir tout fait pour qu’il n’y ait pas de dialogue, le rassemblement exigerait que le Sphinx soit le président de la transition de la RDC non plus selon la Constitution, mais selon leur deal politique. Dans un schéma tactique analogue à celui de Burkina Faso lors de la chute de Blaise Compaoré. D’où le préavis donné au régime actuel et l’appel aux Congolais à se prendre en charge si Joseph Kabila ne quitte pas le pouvoir à la fin du préavis.

Moïse Katumbi a mis les moyens en jeu pour que soit convoqué le conclave de Genval pour donner à ce deal une forme officielle et consistante et l’ériger en combat politique de toute l’opposition. Le Dialogue, selon ce deal, ne doit pas avoir lieu, car ses conclusions contrarieront sûrement ce modus vivendi. Tout le comportement actuel du Rassemblement, sa programmation d’activités annoncée sert ce pacte entre Etienne Tshisekedi et Moïse Katumbi, un accord qui stupéfait les pionniers et fondateurs de l’UDPS de même que les Tshisekedistes et les autres cadres et militants de l’UDPS institution.



Samy BOSONGO
Congovirtuel.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top