Liens commerciaux

0
Les autorités congolaises ont annoncé vendredi la libération d’une vingtaine de « prisonniers politiques et d’opinion » parmi lesquels deux militants pro-démocratie arrêtés le 15 mars 2015 à Kinshasa et la réouverture de deux chaînes de télévision appartenant à des opposants.

Alors que les opposants boudent déjà cette liste des prisonniers concernés, n’y retrouvant pas, notamment, les noms de Diomi Ndongala et de Jean-Claude Muyambo.

De plus, 20 des personnes dites « libérées » étaient déjà libres, affirment les opposants.

Du côté de la Majorité présidentielle, on estime  avoir « honoré ses engagements« .
Léonard She Okitundu, sénateur de la Majorité, s’attendait à cette libération.  Car explique-t-il à la Radio Télé Groupe l’Avenir, « cela fait partie de l’ ordonnance présidentielle convoquant le dialogue« .
« A travers ces mesures, la majorité honore ses engagements. C’est ce qu’a fait le ministre de la justice selon l’instruction reçue du président de la République. Ça m’étonnerait que ces mesures soient les dernières. On va libérer au fur et en mesure que les conditions légales sont remplies », déclare She Okitundu sur
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top