Liens commerciaux

0
« Le dialogue ne remplace par le parlement ou n’est pas une assemblée constituante », a prévenu Léon Kengo Wa Dondo, le président du sénat dans discours d’ouverture de la session budgétaire de septembre. Dans le même cadre, le speaker de l’Assemblée nationale a rappelé aussi qu’aucune résolution du dialogue ne doit violer la constitution ou égratigner les prérogatives constitutionnelles de chaque institution de la république. Une manière d’alerter les congressistes de l’UA qu’ils ne peuvent pas prendre des résolutions qui iront à l’encontre des prescrits de la constitution. Aubin Minaku a fait savoir que le respect de la constitution, c’est aussi le respect de l’indépendance de la Ceni. « Respecter la constitution ne signifie-t-elle pas aussi respecter les prérogatives constitutionnelles de chaque institution », s’est-il interrogé. Au dialogue, les opposants, selon la MP, commencent à poser des conditions qui risquent de mettre en mal les institutions de la république. « Il fallait tracer la ligne rouge à ne pas franchir », a expliqué un sénateur proche de Kengo. Le rappel à l’ordre, ajoute-t-il, avait tout son sens.

7sur7.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top