Liens commerciaux

0


*Après une pause sollicitée par Vital Kamerhe, Co-Modérateur de l’Opposition pro-dialogue, les travaux du Dialogue politique national devraient reprendre, sauf imprévu, ce lundi 5 septembre 2016. Absolument, il faudra que Kamerhe rende compte de ses consultations du week-end, menées auprès de différentes personnalités et regroupements politiques de l’opposition qui conditionnent toujours leur participation au Dialogue par la résolution des préalables notamment, la libération des prisonniers politiques, la réouverture des médias fermés et le remplacement du Facilitateur désigné par l’Union Africaine, Edem Kodjo.

La moisson récoltée par Vital Kamerhe est maigre. Au siège de l’UDPS, où il devrait rencontrer Etienne Tshisekedi, le Président du Rassemblement des Forces politiques et sociales Acquises au Changement, Vital Kamerhe n’a pas eu la moindre chance. Le miracle ne s’est pas produit. Il a eu droit à une fin de non-recevoir. Ses anciens partenaires de la Dynamique de l’Opposition lui ont, également, claqué la porte au nez. Son parti, l’UNC, a laissé des plumes dans cette aventure. Après le départ fracassant de son Secrétaire général, Jean-Bertrand Ewanga, c’est le tour du Député national Claudel-André Lubaya de désapprouver publiquement l’initiative dite périlleuse de son Président national, Vital Kamerhe. Venu à sa rescousse, le Président congolais Denis Sassou Nguesso n’a visiblement pas réussi à casser la méfiance que se vouent le camp du pouvoir et celui de l’opposition tshisekediste. La visite de Sassou auprès de son homologue de Kinshasa, Joseph Kabila, n’a jusque-là pas abouti à la résorption des préalables de l’Opposition. Tout comme, il n’a pas, non plus, réussi à faire changer d’avis le Rassemblement. Par ailleurs, il faut avouer qu’il s’est passé beaucoup de choses pendant la pause. Le Président du Sénat, Léon Kengo, l’Autorité morale de l’Opposition Républicaine, aurait suspendu sa participation aux travaux du Dialogue parce qu’il n’aurait pas apprécié la désignation unilatérale de Kamerhe en qualité de Co-Modérateur. Mais, les déclarations de l’Opposition Républicaine n’ont pas ému, outre mesure, l’opinion. En effet, en l’espace d’une semaine, l’Opposition Républicaine a multiplié des déclarations contradictoires. Tantôt pour dénoncer le manque d’inclusivité du Dialogue, tantôt pour justifier sa participation au motif de sauvegarder la paix en RDC. Dans tous les cas, les travaux du Dialogue vont reprendre avec des délégués en moins. Plutôt que d’amener plus de monde autour de la table, c’est le contraire qui se produit. Tout d’un coup, le débat sur l’inclusivité est relancé avec un peu plus d’ardeur. Une inclusivité sans laquelle il sera difficile, pour les dialogueurs, d’imposer leurs résolutions à l’ensemble de la Nation. Le Facilitateur Edem Kodjo se trouve devant un choix cornélien. Soit, il temporise jusqu’à ce que les conditions à la tenue d’un dialogue crédible soient créées, soit il fonce comme il l’a fait et on se contente d’un accord minimal. A l’allure où vont les choses, l’objectif d’un processus électoral apaisé est loin d’être atteint.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top