Liens commerciaux

0
Joseph Kabila vient de séjourner pendant plus d'un mois à l’est du pays. Certains ont parlé même de son installation définitive à Goma. Ces rumeurs commencent à se concrétiser, selon nos sources près de la présidence. Le Président de la RDC a un plan caché pour prendre l’Est de la RDC en otage. Ce projet ne consiste pas à combattre les ADF mais à faire de l'Est son propre royaume où il aura le pouvoir de la vie et de la mort, lorsque Kinshasa ne voudra plus de lui. Ce plan est macabre pour la RD Congo. En voici les stratégies mises en place  pour sa réalisation.
  • S'installer à Goma et faire de cette ville la capitale de son Royaume.
  • Transférer la capitale provinciale du Nord Kivu à Ruthsuru. A priori cela paraît absurde ! La cité de Rutsuru ne contient aucune infrastructure pour une telle mission. Mais en réalité, c'est stratégique. Ce transfert dans une zone considérée comme le fief des FDLR experts en Kidnapping et où pullulent des groupes armés  va permettre une meilleure coordination des ces différents et un passage vers le Grand-Nord. Et il n'est un secret pour personne, car différents rapports en parlent, tous ces groupes sont des partenaires sinon des travailleurs du régime en place.
  •  Remplacer l'actuel gouverneur de la Province, Julien Paluku Kahongya  après être utilisé dans l’invasion du grand Nord- devenue aujourd’hui une réalité- par des  immigrants inconnus (qui ne sont ni de Rutshuru ni de Masisi). Pour lui succéder, Joseph Kabila fera appel à un de ses proches collaborateurs, un extrémiste  originaire de Ruthsuru. En effet, le silence Julien,  l'homme à la parole facile, toujours prêt à trouver une explication à toute situation, commence à inquiéter. Certains ont même affirmé qu'il serait très malade. Mais nos sources bien informées rapportent que Julien Paluku, après avoir piqué une crise d’émotion  à la suite des massacres de Rwangoma, vit actuellement à Kinshasa comme une personne en résidence surveillée en attendant l'annonce de sa destitution. Et à Goma, selon nos sources, certains de ses proches à Goma sont en train d’être démis de leurs fonctions. Un signe qui ne trompe pas !
  • Militariser certaines villes de cette province et plus particulièrement du grand-Nord. Parmi ces villes, nos sources citent notamment Butembo, Beni, Eringeti et Oicha. Pour y arriver, les nombres des militaires et policiers sera multiplié par dix, en maintenant les forces qui sont sur place mais dont la population a toujours réclamé le départ et en recourant aux FDLR, aux différents groupes armés dont nous venons de parler ci-dessus et aux militaires rwandais qui porteront les uniformes de la police congolaise et des FARDC.
A ce sujet, selon nos informations, plus de 1450 FDLR sont déjà déployés dans le grand nord avec leurs familles et ont été aussi pourvus de tenues militaires et de la police nationale congolaise. Les FDLR ne sont donc pas des ennemis ni de Kigali ni de Kinshasa. Ils en sont des partenaires. Et les populations dans le territoire de Lubero en savent beaucoup !
Le séjour duChef d’État major général, Didier Etumba, et le chef général de la police nationale, Mr Bisengimana, dans le Grand-Nord signe le début du processus de cette militarisation.
  • Faire appel aux officiers de confiance et les installer dans le grand-Nord pour la militarisation de ces villes. Les derniers changements qui viennent d'intervenir dans le commandement des FARDC dans le grand Nord sont à comprendre dans ce sens qu'il faut comprendre. En effet, comme vous venez de le suivre sur les ondes de radiookapi http://www.radiookapi.net/journal-francais/journal-francais-midi-285 la zone opérationnelle Sokola 1 vient d'être divisée en deux secteurs opérationnels à partir du 31 août  2016 :   la zone opérationnelle Sokola 1 Nord et zone d’opération sud, la route Kamango servant de ligne de démarcation.
La zone opérationnelle Sokola 1 Nord aura pour quartier général Eringeti et sera placé sous le commandement du général Marcel Mbangu.Le champ d’action de ce secteur est situé entre les localités de  Mbau-Eringeti et Kamango, considérées comme le triangle de la mort. Quant à la zone opérationnelle 1 Sud, elle opérera à partir de Nyaleke à 7 km de Beni, sur la route Beni-Kasindi et sera dirigé à titre intérimaire par l’actuel commandant de la 34e région militaire, le général Fall Sikabwe. Son champ d’action couvrira  les cités de  Kanyabayonga,  Lubero et Mutwanga  ainsi que les villes de Beni et Butembo. .  Officiellement, cette scission vise l’efficacité dans les opérations contre les ADF (qui à notre connaissance n’opèrent pas dans le Lubero). Mais selon des experts en stratégie militaire, cette décision paraît incompréhensible, à considérer les superficies inégales de deux zones d'opération. En revanche, pour les connaisseurs de la politique de Josph Kabila, elle doit être vue comme un arbre qui cache une forêt.
Eh bien, benilubero est en mesure de révéler à l’opinion tant nationale qu’internationale que cette forêt n’est rien d’autre que l’installation, par la force, de Joseph Kabila à l’Est dont l’acteur principal sera le général Fall Sikabwe, qui dirigera, comme nous venons de le dire, la zone opérationnelle Sokola 1 Sud.
Vous vous souviendrez qu’en 2013-2014, La MONUSCO avait suspendu toute collaboration avec les FARDC à cause de plusieurs officiers, accusés de crimes contre l'humanité. Parmi eux, figuraitFall SIKABWE. Nous sommes donc en face d'un officier qui a du sang dans ses mains et en ce sens sa nomination dans le Grand-Nord n'est pas une bonne nouvelle, à moins qu'avec le temps, le loup se soit transformé en agneau.
Fall Sikabwe est cité dans plusieurs rapports des associations des droits de l'homme et des organisations des Nations Unies. On le connaît comme un expert dans les réseaux des voleurs à mains armées. Plus d'une fois, il lui a été reproché de détourner les salaires des militaires et les armes pour financer des groupes armés. En effet, c'est Fall Sikabwe qui fournissait armes et munitions à Morgan, le tueur des Okapis d’Epulu. Mais ironie de sort, Morgan aurait été tué par son propre fournisseur sur la route Badengaido-Mambasa. Cobra Matata recevrait aussi des armes de lui.
Fall Sikabwe est impliqué dans plusieurs assassinats, notamment du général Floribert Kisembo et du général Masasu Nendanga.
En 2015, il avait été cité dans l’organisation d’un mouvement rebelle que devrait être sous le commandement d'un certain Dr Clovis Kalonda http://benilubero.com/mr-clovis-kalonda-serait-a-la-tete-dune-rebellion-en-gestation-au-sud-kivu/
Comme vous pouvez le remarquez, Fall Sikabwe est tout, sauf le semeur de la paix. Et sa nomination à la tête de la zone opérationnelle Sokola 1 sud qui s'est caractérisée ces derniers jours par la contestation du pouvoir de Joseph Kabila n'augure rien d'espérant. La population a réclamé le changement de tous les militaires dans le Grand-Nord. Joseph Kabila leur répond par l'arrivée d'un criminel de haut niveau. Sa mission principale va consister à mater, par des enlèvements, assassinats et tueries, tous ceux qui tenteront de se soulever contre le pouvoir et l'installation de Joseph Kabila dans cette zone, les Nande
Joseph Kabila sait que ses jours dans le fauteuil présidentiel sont comptés. Il n'est pas dupe : le dialogue ne lui assurera pas son fauteuil. Mais en même temps, il y a tellement pris goût qu'il ne se voit en aucun jour vivre en simple citoyen. Son séjour à l'Est a servi à monter des stratégies qui feront parler de lui, une fois parti de Kinshasa. Et en bon Machiavel, il choisit la déstabilisation de l'Est du pays, en faisant appel à des hommes qui n'ont ni âme ni coeur mais qui ont comme allié la mort. Après  Mundos le tombeur de Mamadou Ndala  http://benilubero.com/voici-la-suite-de-lheure-des-revelations-sur-lassassinat-du-pere-vincent-machozi-et-les-massacres-de-beni/ , après la tentative de recruter des mercenaires http://benilubero.com/tractation-du-kivu-kabila-recoure-aux-mercenaires/ , après un pacte avec Riek Machar du soudan  http://benilubero.com/savez-vous-ou-se-cache-le-chef-rebelle-sud-soudanais-le-secret-de-pacte-kabila-machar/ , voici arrivé Fall Sikabwe, le stratège en assassinats et en enlèvements.
Kabila se moque de tout le monde. Malgré l'appel du nonce, il poursuit son chemin. Un chemin qui mène la nation tout droit dans le mur.
Un vrai défi à la Monusco qui par la bouche de Maman Sidikou a déclaré qu'ils vont travailler main dans la main avec les Fardc afin que les égorgeurs puissent appartenir pour toujours aux calendes grecques dans un avenir très proche.
Benilubero en appelle donc au parlement tant provincial que national mais aussi à la communauté internationale, représentée en RD Congo par la Monusco,notamment à l'Union Européenne et aux USA, de ne pas se laisser distraire par le régime en place mais de mettre en échec ce plan macabre dont les conséquences risquent d'enflammer toute la région des grands lacs. Le Sang y a trop coulé ; la terre en est rassasié et n'en veut plus !
L’avenir de la nation est en train de se jouer dans le Nord-Kivu et en Ituri. Les participants au dialogue d’Edem Kodjo doivent avoir cela en vue. Sinon, l’histoire ne leur pardonnera jamais !
« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).
©Beni-Lubero Online.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top