0
Liens commerciaux



La campagne de vulgarisation des résolutions du forum national sur les mécanismes de participation citoyenne aux finances publiques et sensibilisation au budget participatif continuent en RDC. Cette fois-ci, le cap aura été mis sur la nouvelle province du Sankuru. C’est du lundi 10 au mardi 11 octobre qu’un atelier de sensibilisation y a été organisé, précisément, dans le territoire de Lodja. Un pool auquel participe également le territoire de Lomela et de Kole. L’organisation de ces assises est signée par le Comité de Pilotage de la Réforme des Finances Publiques interprovinciales et locales avec l’appui de COREF/PROFIT-CONGO. Dans son allocution à l’occasion de cet événement, Alfred KAMBA, Coordonnateur Interprovincial de PROFIT-CONGO, a salué l’adhésion de la province du Sankuru au processus du budget participatif et surtout la disponibilité de se faire accompagner dans les jours qui suivent. Cela, à l’instar de 10 autres provinces de la RDC embarquées dans le processus d’appropriation du budget participatif à travers les entités territoriales décentralisées. Dans le cadre de ce processus, les responsables des ETDS sélectionnées décideront ensemble de leurs projets avec les populations bénéficiaires. Alfred KAMBA s’est dit satisfait de la signature devant sanctionner l’application de la charte, et la signature de l’arrêté provincial portant création du groupe de travail qui devra s’atteler sur la problématique du budget participatif. C’est de la même manière qu’il a remercié les chefs de secteurs et de chefferies ayant pris l’engagement d’adhérer à cette approche en présentant chacun une lettre de manifestation d’intérêt. De son côté, l’Administrateur du territoire de Lodja, et représentant personnel du Gouverneur de la province du Sankuru n’a pas tari des mots de remerciement à l’endroit de PROFIT-CONGO et ses partenaires, en l’occurrence la Banque Mondiale, DFID, le Royaume de la Belgique et le Gouvernement de la République. Ce, pour leur appui à la promotion de l’approche budget participatif auquel la province du Sankuru vient de souscrire. Cette dernière tombe à point nommé dans la mesure où le Gouvernement Provincial de Sankuru s’emploi à coup sûr à relever les multiples défis devant conduire cette province à un développement durable, a-t-il fait savoir. L’Administrateur du territoire de Lodja a rassuré les participants de l’implication du Gouvernement Provincial de Sankuru dans la réussite de ce processus. Ainsi, a-t-il demandé aux responsables des ETDS, eux aussi, d’y souscrire activement. Il a, en outre, au nom de l’autorité provinciale promis de veiller personnellement à travers le groupe de travail provincial à l’effectivité du budget participatif dans le pool de Lodja. Il a, de même, émis le vœu de voir les responsables des ETDS qui seront ciblées de donner le meilleur d’eux-mêmes, car l’expérimentation de ce processus dans les ETDS sélectionnées permettra d’étendre ce mécanisme dans les différentes autres entités de la province pour susciter un développement à forte vitesse. La transparence et la redevabilité dans la gouvernance participative, un outil de gestion auquel la province de Sankuru vient de souscrire, constituent un atout majeur à la réussite de cette approche dans cette contrée du pays. Cet atelier a été sanctionné, le mardi 11 octobre 2016, par la mise en place du groupe de travail provincial et la signature de la charte par les participants.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top