Liens commerciaux

0


En plus du problème d’inclusivité, les pourparlers de la cité de l’Union Africaine souffrent, désormais, de division. Cette donne était déjà perceptible côté Opposition. Où, Mbikayi mène une fronde contre Vital Kamerhe. Mais, aux indiscrétions, les délégués de la Majorité Présidentielle ont, eux aussi, malheureusement, des divergences de vues. Le consensus au dialogue présidé par l’ex-premier ministre togolais Edem Kodjo semble, de plus en plus, difficile à obtenir. De ce fait, la signature de l’accord final et la clôture de ce forum s’éloignent de plus en plus. Et, la disparition soudaine d’Arthur Z’Ahidi Ngoma annonce une suspension des travaux.

Pour rappel, le Facilitateur avait, après avoir travaillé avec le groupe restreint de travail, renvoyé les membres dudit groupe dans leurs composantes pour des discussions finales dans chaque partie. Ce n’est qu’après cette étape qu’un tête-à-tête devrait avoir lieu pour projeter la prochaine séance de l’assemblée plénière du dialogue qui, normalement, allait clôturer ces assises. La machine se trouve donc paralysée par les désaccords dans les composantes.

Zoom

Deux ténors de la Majorité Présidentielle ont eu à en découdre verbalement mais, d’après des sources, ils en sont venus aux mains à cause des prises de positions diamétralement opposées sur les options à lever. Dans une famille politique dotée d’une seule autorité morale, ce couac sort de l’ordinaire. Les derniers événements de ce type remonteraient à l’aube de la fronde du groupe des sept partis -G7- dans une réunion très fermée de la mouvance présidentielle à la ferme de Kingakati. Nonobstant ce fait, la majorité serait parvenue à dépasser moult divergences pour détenir en ce moment, sauf imprévu, les éléments devant déterminer sa ligne quant aux concessions qu’elle accepte et ses exigences. Du coté de l’Opposition, l’état des lieux est pire. Il y a peu encore, simple mise en garde ou coup de gueule, la fronde de Steve Mbikayi et alliés contre Kamerhe prend une autre allure. Le coordonateur et porte-parole du courant Nationaliste de l’opposition au dialogue ainsi que président du parti travailliste est passé dès hier, mercredi 5 octobre 2016, à une vitesse supérieure. Dans une déclaration politique assumée par certains de ses compères délégués de l’Opposition, Mbikayi reproche à Kamerhe toute une litanie de péchés. Et, déclare, enfin, que ce dernier ne les engage plus. ‘’Le courant nationaliste de l’opposition au dialogue porte à la connaissance du Facilitateur et de toute l’opinion nationale qu’il n’est pas concerné par tous les engagements pris par le Co-modérateur qui n’engage que lui et la sensibilité de l’opposition qu’il incarne ‘’, fait-il remarquer dans ce document. Le mode de fonctionnement du dialogue étant le consensus et non la loi du plus grand nombre, le dialogue se trouve donc bloqué à ce niveau. Il faudrait une implication du facilitateur et un sursaut patriotique des uns et autres pour que le nœud soit dénoué. La société civile, pourtant plus en mauvaise posture, semble avoir été un bon élève dans la finalisation du projet d’accord. Aucun écho faisant état des tensions n’y a été rapporté.

Décès d’un dialogueur

Un des délégués pour le compte des personnalités au dialogue politique national qui se déroule à la cité de l’Union Africaine, Arthur Z’Ahidi Ngoma est décédé hier, à Paris. Où, était-il depuis le lundi 3 octobre 2016. Récusé de l’extérieur par les forces politiques et sociales absentes, enlisé de l’intérieur, le dialogue est à présent endeuillé. Les dialogueurs, après avoir pleuré les dignes fils et filles du pays, vont cette fois-ci, verser quelques larmes pour un des leurs.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top