0
Liens commerciaux

Alors que les lampions s'éteignent à la cité de l'union africaine sur le dialogue national, le Rassemblement dit désormais attendre le "vrai dialogue" qui réunirait d'un côté la "nouvelle majorité parlementaire", et de l'autre, "l'opposition et ses alliés".


Le premier sondage de TOP CONGO, qui à la primature?

Servant de base à une nouvelle émission LE DÉBAT (lundi-vendredi, 10h), dans la nouvelle grille de programmes qui démarre le 24 Octobre, cette question est lancée au moment où la MP annonce que l'accord politique sanctionnant le dialogue, octroie la Primature à l'opposition.

Sur Twitter, TOP CONGO FM a donc interrogé dans son premier sondage, ouvert à l'opposition non présente au dialogue, vu que cette dernière continue de réclamer la tenue d'un (vrai) dialogue.

Votre radio offrait 3 choix,

- Moise Katumbi,
- Vital Kamerhe
- Etienne Tshisekedi.

Vital Kamerhe l'a emporté avec 63% devant Moise Katumbi, 20% et Etienne Tshisekedi, 17% (photo).

https://mobile.twitter.com/topcongo/status/786334950161313792

Le sondage a recueilli 417 votants mais a suscité de nombreuses réactions négatives, notamment de partisans du Rassemblement de l'Opposition.

"Sondage malintentionné..., la primature c'est pour l'opposition au dialogue..., c'est de la présidence qu'on doit parler...".


Sur quoi porterait un nouveau dialogue?

"Le départ du président Kabila par la négociation à la fin de son mandat", espère un collaborateur de Moise Katumbi, "et l'organisation de l'élection présidentielle dans les meilleurs délais".

Mais il reconnaît que ce sera difficile à obtenir "car le consensus restera le mode de prise de décision au dialogue".

La MP a déjà "cédé" la primature à un membre de l'opposition et le président Kabila appelé sa famille politique à se préparer aux prochains scrutins, dont la présidentielle "à laquelle il ne peut pas se présenter selon la constitution", s'est martelé de dire Lambert Mende Omalanga, sur différents medias parisiens captés à Kinshasa.

Pour le sondage de TOP CONGO FM, à ce stade, outre les autres acquis (non encore officiels) du dialogue national, l'attention est donc sur la conduite du gouvernement et sur celui qui, aux yeux des sondés, serait le mieux à même de diriger le gouvernement qui va financer la CENI pour l'organisation du scrutin.


Et si entre-temps, le gouvernement aura permis l'organisation du scrutin?

Sourire...

"Il ne sera pas le gouvernement qui financera l'organisation des élections mais un exécutif à l'image de ceux des Nguz et Birindwa" (années 90)..., estime le collaborateur de Moise Katumbi

Nous n'avons pas obtenu de réponse sur la question de la participation éventuelle, à ce moment-là, de l'ancien gouverneur du Katanga au cas où la CENI se trouverait prête pour le scrutin.


Par contre, on retient que "Moïse Katumbi n'est pas candidat à un poste de premier ministre", poste "qu'il avait déjà refusé d'occuper quand il était à la MP".


À noter que le nom de Vital Kamerhe, co-moderateur de l'opposition, ne fait pas l'unanimité au sein même de la composante présenté au dialogue.

Topcongofm

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top