Liens commerciaux

0


Certains participants aux assises de la cité de l’Union Africaine n’auraient, jusqu’ici, pas perçu le solde de leurs motivations. S’ils ne sont pas payés, ces dialogueurs menacent de retirer leurs signatures de l’accord du dialogue. Hier, jeudi 27 octobre 2016, l’information a longuement circulé sur le net. Des sources rapportent que la somme réclamée varie entre 3000 et 5000 dollars américains par délégué. Et, face aux revendications de ces derniers, le bureau de la facilitation attendrait le retour du facilitateur pour décanter la situation.

La nouvelle a fait tiquer plusieurs au sein de l’opinion tant nationale qu’internationale. Les dialogueurs-frondeurs ont, jusque-là, requis l’anonymat. Mais, s’ils ne sont pas satisfaits, ils peuvent bien sortir au grand jour.

Le retrait est-il possible ?

Moult observateurs pensent que cette fronde n’est rien d’autre qu’une tactique de négociation pour faire pression afin d’être écouté. Alors que la mise en place d’un comité de suivi de l’accord politique du dialogue est imminente, le retrait des signatures paraît inconcevable. Mais, cet acte est-il possible ? Voilà une question qui taraude les esprits. La réponse serait oui sous le ciel politique congolais. Déjà, au Parlement de la République Démocratique du Congo, la pratique est plus que courante. Ce, plus à l’assemblée nationale qu’au Sénat.

Où est passé l’argent ?

Cette lancinante préoccupation demeure sans réponse. Pourquoi est-ce une partie des dialogueurs n’ont pas touché leur perdiem ? Au-delà de cette interrogation, plusieurs congolais se demandent combien, en clair, le dialogue a-t-il coûté à la République ? Ni les délégués de l’Opposition, encore moins ceux de la Majorité Présidentielle n’ont pu lever le voile sur ce sujet. Pourtant, dans un pays qui traverse une crise économique et en proie à plusieurs problèmes sociaux, la chose reste pertinente. Nonobstant, le dialogue aura coûté ce qu’il a coûté mais, au finish, il y a des non servis. Après 48 jours d’âpres travaux au chapiteau de la cité de l’Union Africaine, ces derniers exigent de toucher leur perdiem.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top