Liens commerciaux

0
Il est suicidaire, pour l’opposition congolaise présente au Dialogue d’accepter une cohabitation politique avec le régime de Kabila, s’associer à une participation consensuelle de la gestion de la chose publique qui a échoué sur toutes ses lignes à donner aux congolais la paix et le bien-être sociale.



La situation économique après les 5 ans de la gestion du Gouvernement Matata est très chaotique, caractérisée par un taux de chômage toujours élevé, une chute du cours des matières premières au niveau mondial, une inflation monétaire galopante ; les touts ajoutés à une tension sociale découlant d’un forcing politique consécutif à la fin du Mandat de l’actuel Président de la République.



Les troubles politiques, les mécontentements populaires à venir, vont considérablement saper l’action d’un tel Gouvernement qui du reste n’aura aucune assise juridique ni politique solide pour bien mener sa mission.





Dans ce cas, Quelle peut-être la mission pour un tel gouvernement, sans assise au Parlement, auquel le peuple n’accorde aucun crédit. Quel avantage tirerait Vital Kamhere à être premier ministre d’un système économique en faillite et mal sain.



Haï par la majorité des congolais, considéré comme un traitre, Vital Kamhere qui à coup sûr sera ce premier ministre, en sortira affaibli et impopulaire face à des objectifs impossibles d’atteindre.



Aiguillonner pour un poste qui lui avait échappé alors membre de la Majorité Présidentielle PPRD, Vital Kamhere en difficulté financière selon une certaine presse n’a pas résisté à la tentation. Seulement le moment pourrait être mal choisi. La population congolaise qui n’a plus confiance à ses politiciens accepte mal l’idée d’une prolongation du mandat de Kabila au prix d’une quelconque Paix.

Faisant désormais corps avec la majorité présidentielle suite à un programme commun de gestion de res publica, ils doivent désormais lutter ensemble afin que leur régime politique ne tombe pas après le 19 décembre 2016, car à coup sûr, il partira ensemble avec la Kabilie.



Etienne Tshisekedi alors que l’AFDL était à la porte de la ville de Kinshasa avait refusé l’offre du régime Mobutu de devenir Premier Ministre, par peur d'être balayé ensemble avec le MPR. C’est l’imprudence que fit pourtant Bernard Kolela d’accepter l’offre de Pascal Lisouba de devenir premier ministre alors que les troupes de Sassou Ngwesso étaient déjà dans la ville de Brazzaville. Kamhere Vital, à l’instar de Kolela, sera emporté avec le régime Kabila.



Mudjikolela (Congovirtuel.com)
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top