Liens commerciaux

0


La situation d’insécurité causée par les divergences politiques dans la Ville-Province de Kinshasa les préoccupe au plus haut point. Ne pouvant, aucunement, rester indiffèrent, les élus de Kinshasa, c’est d’eux qu’il s’agit, ont hier, jeudi 20 octobre 2016, remis un memo au Bureau de la Chambre basse du Parlement congolais. Dans cette correspondance, ils demandent à la Représentation nationale de s’impliquer et de renforcer les mécanismes de suivi des mesure de sécurité à prendre pour que Kinshasa, la grande Capitale de la République, ne connaisse plus des ‘’septembre ou janvier noir ‘’.

Les députés nationaux de la Ville-Province de Kinshasa invitent l’Assemblée nationale à s’impliquer totalement en prenant des mesures sécuritaires, pour empêcher les politiques de prendre les kinois en otage. S’adressant à la presse après la remise du memo au Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Marie-Ange Lukiana, une élue de la Tshangu, a fait savoir que les élus de Kinshasa ne doivent pas rester indifférents devant l’insécurité qu’on veut imposer à cette population qui les a faits confiance. ‘’Donc, nous sommes mieux placés pour plaider leur cause du fait que nous vivons avec eux au quotidien et nous les connaissons plus que quiconque ‘’, affirme-t-elle. ‘’Très Préoccupés par ce qui s’est passé les 19 et 20 septembre dans la ville, nous élus de Kinshasa demandons l’implication tous azimuts de la représentation nationale en ce qui concerne des questions sécuritaires et la sensibilisation pour éviter que les divergences politiques de l’heure puisse endeuiller notre base ‘’, poursuit l’honorable Marie-Ange Lukiana. Nous ne voulons plus qu’il ait de septembre ou janvier noir dans notre capitale, martèle-t-elle. Il sied de signaler que ceci n’est pas la première démarche visant la sécurisation de la population de Kinshasa qui soit initiée par ce parterre de députés nationaux. Les élus de Kinshasa ont, depuis les évènements du 19 et 20 Septembre, été auteurs de plusieurs autres démarches qui s’inscrivent dans la même perspective. Ce dépôt de mémo a été annoncé par l’honorable Patrick Muyaya, à la plénière de mercredi 19 octobre dernier, lors de sa mise au point après la réponse du Vice-premier Ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top