0
Liens commerciaux

Clôturé le 18 octobre 2016 à la cité de l’Union africaine, le dialogue politique national a, conformément à l’article 18 abouti à la nommination d’un premier ministre issu de l’opposition ayant participé audit dialogue. Plusieurs noms étaient cités à ce poste dont le titulaire aura pour mission de conduire le pays aux élections.


Vital Kamerhe a été le plus cité et le plus attendu comme premier ministre. Il faut le dire, c’est ce dernier qui a fait réussir ce dialogue. Sans lui, face au non de ses pairs opposants du “Rassemblement” chapeauté par Etienne Tshisekedi, le dialogue n’aurait pas lieu. Son poids a été d’un grand apport pour la tenue de ce dialogue. Après près de 26 jours de suspens, finalement Samy Badibanga a été nommé premier ministre par le président Joseph Kabila. Surprise! Vital Kamerhe n’est pas nommé. Qu’est-ce qui a conduit le chef de l’Etat à écarter le choix de Vital Kamerhe? Décryptage: 3 raisons majeures ont influencé le choix du chef de l’Etat.
1. Joseph Kabila aurait juré de ne jamais pardonné à Vital Kamerhe sa sortie du camp présidentiel en 2009 à la suite de l’entrée des troupes rwandaises. Le président Kabila était même prêt au pire contre l’homme de Walungu mais la notoriété de ce dernier nepermettait pas au numéro un congolais de le liquider.
2. Joseph Kabila n’a pas organisé le dialogue pour organiser son départ. Même si Vital Kamerhe et sa suite ont cru à la possibilité de résoudre la crise politique par la voie pacifique, le camp présidentiel a trouvé le dialogue comme une manoeuvre tendant à obtenir un consensus sur le glissement (qui était inévitable selon plusieurs rapports: Monusco, OIF, etc.) et le prolongement du pouvoir de Kabila au-delà de la date fatidique du 19 décembre 2016.

3. Après la formation du gouvernement intérimaire, la cartouche de Joseph Kabila c’est l’organisation d’un référendum en vue du changement de la Constitution. Il faut lever les verrous constitutionnels qui empêche à Kabila de briguer un troisième mandat. L’idée est donc de changer la Constitution et ouvrir la porte à la 4è république. Ce qui donnerait naturellement le droit à Kabila de se réprésenter légalement. Avec un premier ministre comme Vital Kamerhe, ce projet de référendum pourrait encore ramener les deux hommes à la guéguerre de 2009 c.à.d à une séparation. Joseph Kabila en est conscient et devait à tout prix éviter cela.
Telles sont les raisons qui ont conduit à écarter Vital Kamerhe de la primature.

Source de la MP
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top