0
Liens commerciaux

La polémique autour de la nationalité du nouveau premier ministre défraie la chronique.Jean-Claude Katende, coordonnateur de l’Association africaine de droit de l’homme (ASADHO) s’indigne du fait de voir des hauts cadres du pays posséder plusieurs nationalité. Pour lui, cette affaire devrait être traitée d’une manière globale.
« Je pense que la question de nationalité ne doit pas concerner seulement le nouveau premier ministre. C’est une question qui doit être traitée de façon globale au niveau de toutes les institutions de la République. Si on retirait à monsieur le premier ministre son poste, il faudrait qu’on le fasse au niveau de ministres, au niveau de députés et des gouverneurs de provinces, parce que nous avons beaucoup de congolais qui ont plusieurs nationalités et cela n’a jamais été la préoccupation ni des responsables politiques, au niveau le plus élevé, encore moins de la justice dans notre pays ».
Pour Jean-Claude Katende, si la justice décide de sanctionner le nouveau premier ministre, elle devrait faire autant pour tout congolais possédant une autre nationalité en dehors de la nationalité congolaise.
“Pourquoi au niveau du parlement de la RDC nous aurons d’autres congolais qui ont plusieurs nationalités et seulement sanctionner monsieur Badibanga parce qu’il est premier ministre? Je crois que la justice demande à ce que cette question concerne tout le monde. Si Monsieur Badibanga est sanctionné, il faut alors qu’on sanctionne tous les congolais et à tous les niveaux, qui ont une nationalité autre que celle congolaise”.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top