Liens commerciaux

0

* 4 morts dont 3 rebelles ougandais et 1 FARDC.

C’est hier très tôt matin que les islamistes ougandais des ADF ont attaqué à la roquette l’agglomération de Kayimana, non loin d’Oïcha, à 36 km de Beni-ville où ils ont occupé le centre hospitalier qui étaient leur cible. Ils y ont tout pillé, équipements médicaux et produits pharmaceutiques qu’ils ont emportés. On a vu cinq corps au sol tandis qu’ils emmenaient de force une personne, selon la Société civile de Beni-ville qui livre l’information.
Les ADF se sont, par la suite, retirés de la cité avec leur butin et sont allés piller complètement 5 ou 6 villages se trouvant sur leur passage. Du côté des FARDC, c’est le capitaine Mike Azukay, porte-parole de l’opération "SUKOLA-1 et 2 ", basée à Beni-ville, qui donne une toute autre version des faits.
Les assaillants ont effectivement occupé le centre hospitalier de Kayinama, d’où les FARDC sont allés pour les déloger. Mais, il y a eu des combats d’une rare violence avant que les ADF ne battent en retraite. C’est ici où l’on a ENREGISTRÉ 4 morts parmi lesquels 3 rebelles ADF, un soldat FARDC et un autre grièvement blessés.

STRATEGIE
Les FARDC disent avoir stabilisé la zone après avoir pourchassé les assaillants. Comme on le voit, il s’agit d’une énième attaque des islamistes ADF dans la région de Beni. Cette fois-ci, il apparait clairement qu’ils ont changé de stratégie. Ce n’est plus la population civile qu’ils ciblent pour la massacrer à la machette et à la hache. Mais bien un hôpital et des biens de la population qu’ils ont littéralement pillés autour de Kayinama.
Ont-ils changé de cap pour lettre un terme sur leur campagne de terreur noire où ils ont atteint un chiffre macabre de 1200 morts et 1400 kidnappés, selon les statistiques publiées par la Société civile de Beni-ville ? Pas si sûr !
En ce qui concerne les kidnappings, les ADF semblent avoir aussi changé de méthodologie. Depuis un mois, ils se sont mis à libérer, par groupe, ces kidnappés dont on ne connaît pas le nombre exact à ce jour. Jusqu’ici, chaque groupe affranchi apporte un message des ADF adressé aux Congolais.
Au dernier groupe de 13 libérés, ils avaient fait savoir qu’ils étaient propriétaires de vastes hectares de concessions foncières agricoles légalement acquises depuis le pouvoir de feu Maréchal Mobutu. Ce que les islamistes ougandais des ADF ne savent pas c’est que le droit de propriété foncière en RDC est couvert par un certificat d’enregistrement. Ils ne l’ont pas.
En réalité, ce n’est pas à dessein que les ADF envoient ce message de propriété foncière. Cela procède bien de la stratégie de balkanisation de l’Est de la RDC que continuent à caresser certaines officines secrètes basées en Ouganda et au Rwanda. Le fait que les ADF se déclarent propriétaires terriens en RDC depuis la IIème République veut dire qu’un jour les Ougandais ces parties de l’Est de la RDC pour enfin les annexer à leur pays.
C’est cela le plan qu’exécutent vraisemblablement ces islamistes ougandais des ADF. On peut noter que depuis de nombreuses années, ces ADF n’ont jamais mené la moindre action militaire hostile contre leur pays dont ils déclarent faussement être en opposition. Ils en ont pourtant les moyens sur le plan de la guerre asymétrique du fait que l’armée ougandaise à l’instar de toutes les autres nationales n’a pas d’homme à placer devant chaque case de chaque village. Pourquoi alors les ADF n’opèrent jamais en Ouganda et seulement en RDC qui leur avait accordé l’hospitalité depuis Mobutu ? C’est là le nœud du mystère.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top