Liens commerciaux

0

Il y a peu, l’Inspecteur général de la police pour la Ville-Province de Kinshasa, Célestin Kanyama, empli du souci de remédier au défis d’insécurité dans la capitale, avait interdit la circulation des motos après 18 heures. Une décision qui a embarrassé plus d’un kinois. Le gouverneur André Kimbuta a, récemment, modifié cette décision, en autorisant les conducteurs des taxis-motos à circuler jusqu’à 23 heures. Malgré cela, les ‘‘wewa’’ continuent d’être traqués par les forces de l’ordre sous prétexte qu’il leur est toujours interdit de circuler après 18 heures. Embarrassés, les conducteurs des motos, voyant les enquêteurs de votre journal, ont confié leur désarroi.

« La RD. Congo ne semble plus être dirigé comme un Etat respectable. Ces derniers temps, des décisions tombent de partout, provenant même des personnes qui n’en auraient pas qualité », une réflexion tirée de propos d’un motard très angoissé par la situation. Ce conducteur dit ne pas saisir ce qui se passe dans la ville. Selon lui, comme le number one de la ville les a autorisés de rouler jusqu’aux environs de 23heures, il parait absurde qu’on les tracasse toujours par la police après 18 heures. «Je pense que le gouverneur de la ville prend des décisions qui engagent tout le monde. Mais alors, comment est-il possible que nous soyons toujours tracassés malgré la levée de cette décision ?», S’interroge-t-il. Selon certaines indiscrétions, il semble que les motards sont sous la charge de la police de la ville puisque c’est cette dernière qui serait la principale institution s’occupant des aspects liés à la circulation routière et en même temps de la sécurité de la ville. Un quidam nous a fait savoir qu’un policier lui aurait lancé que « André Kimbuta n’a rien à faire dans les problèmes des motos. C’est par contre, Célestin Kanyama qui est habileté dans cette situation. Ainsi, ils n’ont qu’à se soumettre à la décision de l’Inspecteur général de la police de Kinshasa ».

Les dessous des cartes

«L’histoire est un éternel recommencement», dit-on. Cela semble être le cas en ce qui concerne l’interdiction des motos. Pourtant, pour cette fois-ci, les retombées paraissent différentes. Voilà ! Il y a plus d’une année, Célestin Kanyama, en sa qualité d’Inspecteur général de la police de Kinshasa, avait pris la décision de prohiber la circulation des taxis-motos aux environs de 20 heures. Cela puisqu’il avait remarqué que plusieurs crimes se commettaient avec l’apport des motos ou par les conducteurs de ces derniers. Toutefois, comme l’histoire se répète, le Haut sommet de la ville de Kinshasa avait, dans le même sens, levé cette sentence prise par le Chef de la police de la capitale. A cet effet, sa décision était aussitôt appliquée.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top